Publié le 13/01/2021

À Essaouira, l’Heure Bleue Palais
ressuscite le hippie chic

Station balnéaire prisée par Jimi Hendrix, Bob Marley ou Cat Stevens dans les années 60, Essaouira ressuscite son passé hippie chic sans nostalgie, à l’Heure Bleue Palais. Plongée bohème au cœur de la médina…

À Essaouira, l’Heure Bleue Palais|ressuscite le hippie chic

La magie au crépuscule

Station balnéaire prisée par Jimi Hendrix, Bob Marley ou Cat Stevens dans les années 60, Essaouira ressuscite son passé hippie chic sans nostalgie, à l’Heure Bleue Palais. Plongée bohème au cœur de la médina…

Dans le patio de l'Heure Bleue Palais, une palette de verts chatoyants et une fontaine nous détendent immédiatement.

L’Heure Bleue Palais a obtenu l'écolabel « Clef verte » en 2015. Ce label distingue les établissements touristiques qui s'engagent en faveur du développement d'un tourisme responsable et de la préservation des ressources naturelles du Maroc.

Le toit-terrasse offre une vue imprenable sur la vieille ville et la mer.

Nous nous asseyons pour un déjeuner au bord de la piscine, profitant du soleil et de la brise marine.

Une balade dans la médina nous emmène à travers les étals de fruits, de légumes et de poissons.

Essaouira, anciennement Mogador, est une cité fortifiée du XVIIIème siècle sur la côte nord-ouest du Maroc. La dernière partie de notre promenade dans la médina nous mène jusqu'au port de pêche et de commerce, aussi l'un des plus importants port de commerce du Maroc, au moment où les pêcheurs remballent leurs prises du jour, tandis que mouettes et chats rôdent, guettant les restes.

La charmante médina figure au patrimoine mondial de l’Unesco.

Nous retournons au riad pour un thé à la menthe accompagné de quelques douceurs avant de découvrir notre chambre.

Les suites, qui entourent le patio, sont décorées avec goût dans différents styles : arabo-portugais, britannique et africain.

L'hôtel dispose de 33 chambres et suites. Maison de charme avant d’être un hôtel de luxe, cette demeure historique conserve une dimension humaine qui lui permet d'allier intimité et confort, et de respecter l'authenticité de l'art de recevoir marocain.

Au spa nous attend un superbe hammam en tadelakt et marbre noir. Nous nous offrons un massage pour nous détendre après une journée de visites.

À l’approche du crépuscule, nous montons sur la terrasse pour écouter la prière et admirer la fameuse "heure bleue". C'est l'instant durant lequel, entre la tombée du jour et la nuit, le ciel se remplit d'une teinte bleue intense. 

Nous nous dirigeons vers le restaurant pour déguster le Ftour (repas traditionnel du Ramadan), composé notamment de dattes, d’œufs, de harira (soupe marocaine), de msemmen (une galette), de jus frais, de chebakia (pâtisserie au miel), de sellou et de crêpes. L’hôtel propose également « À la Carte » une sélection de plats marocains et occidentaux. Après le grand festin, la soirée se poursuit au bar anglais, près de l’accueillante cheminée, au son du jazz live. Une fin magique pour notre séjour, une hospitalité tellement chaleureuse !
 

Articles connexes dans notre magazine
Douceur de vivre bucolique |sur l’île de Fyn
Douceur de vivre bucolique
sur l’île de Fyn
Cliquez ici pour lire
Au cœur des montagnes |à Blackberry Mountain
Au cœur des montagnes
à Blackberry Mountain
Cliquez ici pour lire