The Louise, au plus près des vignobles
de la Barossa Valley

En arrivant à l’hôtel The Louise, j’ai tout de suite compris qu’on allait en prendre plein les papilles en admirant la vue sur les vignes. La région de Barossa est en effet un territoire viticole, réputé pour ses syrahs exceptionnelles — ou « shiraz », comme on l’appelle ici, en Australie.

The Louise, au plus près des vignobles |de la Barossa Valley

En arrivant à l’hôtel The Louise, j’ai tout de suite compris qu’on allait en prendre plein les papilles en admirant la vue sur les vignes. La région de Barossa est en effet un territoire viticole, réputé pour ses syrahs exceptionnelles — ou « shiraz », comme on l’appelle ici, en Australie.

The Louise, qui compte 15 suites, est plébiscité pour ses expériences conçues sur mesure pour découvrir la région. Nous avons eu la chance de passer une journée avec l’équipe passionnée et érudite de Two Hands Wines. Ils proposent différents parcours parmi lesquels une découverte de la faune lors d’un « petit-déjeuner avec les kangourous » ou la dégustation d’un grand cru de porto à la robe fauve millésimé de votre année de naissance au domaine Seppeltsfield.

Le personnel attentionné, les chambres luxueuses et les excursions ne sont pas les seuls facteurs qui rendent un séjour au Louise inoubliable, car l’expérience gastronomique du restaurant Appellation touche à la perfection. Nous y avons dégusté l’un des menus fixes de quatre plats du chef exécutif Daniel Murphy : une parfaite sélection de produits frais de saison cultivés dans le potager du restaurant ou venus des fermes voisines. Pour les accords mets-vins, Patrick Burgun, le sommelier d’Appellation, est là pour vous conseiller.
 


Dans les coulisses des cuisines d’Appellation

Dan Murphy nous confie d’emblée son plaisir coupable : se gaver des donuts que lui et la brigade concoctent et servent tous les lundis au Louise ! Ce gourmand est aussi reconnu pour son style tourné vers la simplicité et la saisonnalité, reflet de ses liens étroits avec les producteurs de Barossa. Un parti pris qu’il partage avec sa femme, Emily Laubsch, cheffe pâtissière d’Appellation. La cave primée du restaurant est également un exemple du meilleur de la vallée de la Barossa, avec son impressionnante carte de vins locaux, complétée de grands crus mondiaux et australiens.

Il faut dire que ce terroir inspire le chef plus que tout : « L’Australie-Méridionale possède certains des meilleurs produits que j’aie eu le plaisir de cuisiner, qu’il s’agisse de la pêche durable du golfe Spencer et de l’île Kangourou, du bœuf sensationnel de Coonawarra et de Coorong, ou des fruits, légumes et noix cultivés dans nos contrées. » Le produit qu’il préfère ? « Si vous m’aviez posé cette question en décembre, j’aurais cité les fruits rouges de notre ami Steven, à Williamstown. En mai, je vous aurais parlé des champignons des pins de la forêt du mont Crawford. En ce moment, en septembre, ce sont les agrumes locaux, en particulier le yuzu et la mandarine. »
 

© John Kruger


Notre expérience dans les vignes de Two Hands Wines

En début de matinée, Mason, notre guide local, est passé nous prendre au Louise à bord d’un Land Rover Defender. Après avoir chaussé une paire de Rossi Boots (fabriquées en Australie-Méridionale), nous sommes prêts à partir à la découverte de parcelles à cépage unique.

Two Hands Wines est spécialisé dans les vins à base de syrah de six régions premium, chaque cru étant composé à 85 % de ce cépage. Les propriétaires Michael Twelftree et Richard Mintz ont fondé le domaine en 1999 et produit leur premier cru en 2000. Michael a opté pour une diffusion réduite et une production limitée et choisit les noms de ses vins d’après ses centres d’intérêt. Par exemple, le Gnarly Dudes de 2017 doit son nom au personnage principal de The Big Lebowski, un film qu’il adore !

Après la visite de la superbe « parcelle secrète » perchée sur une colline surplombant la vallée, nous avons continué par celle du vignoble Branson Coach House à Greenock, suivie par le Wazza’s Block à Seppeltsfield avant de découvrir leur plus grand vignoble qui s’étend à perte de vue dans la vallée.

De retour dans le jardin de Two Hands Wines, nous nous sommes reposés à l’ombre des grands arbres en partageant un généreux plateau de fromages français et espagnols, de jambon ibérique et d’anchois Ortiz, pendant que Mason nous racontait des histoires passionnantes sur sa région. De tous les vins que nous avons goûtés, notre préférence revient à l’Ares 2014, fleuron du domaine. Une belle manière de clore cette mémorable journée.
 

© John Kruger

Photos : © Georgia Hopkins

 

INFORMATIONS

 
Articles connexes dans notre magazine
Se mettre au vert en Bavière
Se mettre au vert en Bavière
Cliquez ici pour lire
Douces journées d'automne | au Domaine d'Auriac
Douces journées d'automne
au Domaine d'Auriac
Cliquez ici pour lire