Château de Bagnols,
en charme et majesté

Un séjour dans un hôtel construit en l’an 1217 s’annonce d’emblée comme une expérience singulière. Pourtant, rien ne vous prépare à la visite étonnante du remarquable château de Bagnols.

Château de Bagnols, |en charme et majesté

Un séjour dans un hôtel construit en l’an 1217 s’annonce d’emblée comme une expérience singulière. Pourtant, rien ne vous prépare à la visite étonnante du remarquable château de Bagnols.

Situé au cœur du vignoble du Beaujolais, dans les collines au nord de Lyon, l'impressionnante façade en pierre du Château de Bagnols est plus gracieuse qu’imposante. Dès l’arrivée, on est saisi par le poids de son histoire, sa vitalité, et par la certitude immédiate qu’il s’agit d’un endroit où l’on souhaite rester. En vérité, on a du mal à en croire en sa chance. Comme bien d’autres, j’étais heureux d’y arriver et j’ai eu du mal à en repartir.
 


Le décor dégage une grandeur néanmoins empreinte de chaleur et d’hospitalité. Sous la verrière qui l’abrite, la cour centrale prend des airs d’immense serre, emplie de lumière naturelle. C’est là que vous pourrez petit déjeuner ou déjeuner. Le mur du fond, converti en baies vitrées, offre une vue sur la cuisine. Ce cadre crée une scène de théâtre fabuleuse où les acteurs sont ceux qui vous régaleront tout au long de votre séjour: les équipes du restaurant étoilé Le 1217. Pour le dîner, vous vous installerez dans une salle à manger plus formelle, où trône une cheminée si large que l’on pourrait s’allonger à l’intérieur. J’y ai dégusté un excellent repas, à la fois classique et moderne, élégant et léger. De délicates queues de langoustines ont ouvert le bal, suivies d’un canard grillé à la perfection, pour finir sur un exquis soufflé au rhum. De quoi rappeler les charmes de la gastronomie française, remis au goût du jour. Le lendemain soir, alors que je m’apprêtais à sortir en ville, je n’ai pu me détacher de la cuisine du 1217 et suis revenu m’attabler devant de fabuleux filets de dorade. 
 


Dans le château et les dépendances du jardin, les suites, aux proportions majestueuses, font la part belle à la pierre aux couleurs douces. Tapisseries, meubles d’époque, passages secrets nous rappellent sans cesse l’histoire du bâtiment. En ouvrant mes portes, à droite, sur un patio et sur le jardin, j’ai pu voir les coteaux au loin. Le parc regorge de sentiers, arbres fruitiers et bosquets gracieusement taillés : l’endroit idéal pour flâner après un repas (et, éventuellement, apprécier un cigare en cachette).
 


Les hôtels historiques possèdent un charme singulier – ils ont tout simplement été bâtis avec une vision plus vaste du possible. On ne construirait plus, aujourd’hui, de pièces ni de murs de cette taille. Ce que nous avons gagné en efficacité, nous l’avons perdu en magie et en capacité à submerger nos sens. C’est ce qui rend le château de Bagnols si captivant. Les plaisirs de l’ère moderne n’y sont pas pour autant négligés : on y trouve un superbe spa et une piscine d’eau salée, ainsi qu’un bassin extérieur pour les mois d’été.
 


La propriété a bénéficié d’un plan de rénovation mené sur quatre ans dans les années 1990. Aujourd’hui, nous profitons de ce dur labeur : le domaine autrefois presque à l’abandon a retrouvé toute sa splendeur. Grâce au TGV qui nous dépose à Lyon, la région est plus accessible que jamais. Un petit voyage idéal depuis Paris. Pour les amoureux de la campagne française et de la galanterie d’un château historique, voici une destination toute trouvée.
 

 

Articles connexes dans notre magazine
Safari en Afrique du Sud
Safari
en Afrique du Sud
Cliquez ici pour lire
Le Comté de Sonoma | toujours debout
Le Comté de Sonoma
toujours debout
Cliquez ici pour lire