Cala Rossa hors saison

Près de Porto-Vecchio, le Grand Hôtel de Cala Rossa s’apprécie aussi en dehors de l’été, pour une expérience plus intimiste.

Cala Rossa hors saison

Près de Porto-Vecchio, le Grand Hôtel de Cala Rossa s’apprécie aussi en dehors de l’été, pour une expérience plus intimiste.

Y a-t-il un moment privilégié pour découvrir Porto-Vecchio et ses environs ? Probablement pas, tant les richesses se succèdent au long de l’année et permettent de satisfaire toutes les envies. Mais pour ceux qui cherchent le calme, les promenades en solitaire le long de la mer ou en montagne, les couleurs de l’automne et du printemps, venir hors saison est un luxe à savourer impérativement.

Entre avril et fin juin, puis en septembre et octobre, le Grand Hôtel de Cala Rossa est l’écrin idéal pour admirer dans les plus belles conditions les plages paradisiaques de Palombaggia, de Santa Giulia ou celle, plus confidentielle, de Tamaricciu. À quelques kilomètres, si proches et tellement exotiques, elles emmènent au bout du monde... Chaque jour, l’hôtel propose aussi de découvrir les eaux avoisinantes, qui varient du turquoise au bleu nuit au fil des saisons, sur un bateau en bois à la nostalgie joyeuse. Pour qui préfère l’altitude, à une demi-heure de Porto-Vecchio, le massif de l’Ospedale promet des balades entre pins, hêtres et lacs... Les odeurs y sont inégalables, annonçant déjà l’arrivée de l’hiver sans se résoudre complètement à oublier l’été, ou célébrant les prémices du printemps.

Venir hors saison, c’est profiter d’une balade à cheval apaisée. Autour des plages de Saint-Cyprien et Pinarello, par exemple, où l’on peut croiser, avec un peu de chance, d’élégants flamants roses. Il ne faut pas se passer non plus de l’expérience du cours de yoga sur le ponton de l’hôtel, entouré et bercé par les flots, en toute sérénité. Avant, pourquoi pas, d’enchaîner par un moment de sport encadré par un coach.

Venir hors saison, c’est aussi et surtout prendre le temps ; celui de découvrir les massages du spa et les produits délicats qui y sont utilisés et vendus. C’est se délasser dans la piscine, s’offrir une nouvelle coupe, se faire tailler la barbe ou la moustache comme par les anciens barbiers.

C’est se laisser tenter par les variations gastronomiques du chef, Pascal Cayeux, qui s’accordent aux produits du moment. A l’automne, les cèpes et les coquilles Saint-Jacques s’invitent dans l’assiette, de même que le brocciu, les agrumes locaux, ou les poissons pêchés non loin : saint-pierre, loup, maigre… Pour ceux que la gastronomie et l’écologie passionnent, un petit tour dans le grand et beau potager bio, derrière l’hôtel, s’impose.

Venir hors saison, c’est s’offrir une parenthèse enchantée, loin de tout sauf de la Corse telle qu’elle est vraiment.  

Articles connexes dans notre magazine
Douces journées d'automne | au Domaine d'Auriac
Douces journées d'automne
au Domaine d'Auriac
Cliquez ici pour lire
Ischia, l'île thermale |de la baie de Naples
Ischia, l'île thermale
de la baie de Naples
Cliquez ici pour lire