Terra, la nature en toile de fond

Enfoui dans le massif des Dolomites en Italie, à près de 1 700 mètres d’altitude, l’établissement Terra – The Magic Place, porte bien son nom. Dans cet hôtel-restaurant d’exception blotti dans les montagnes, la famille Schneider a créé un cocon familial dans lequel la cuisine se mêle à la nature.

Terra, la nature en toile de fond

Enfoui dans le massif des Dolomites en Italie, à près de 1 700 mètres d’altitude, l’établissement Terra – The Magic Place, porte bien son nom. Dans cet hôtel-restaurant d’exception blotti dans les montagnes, la famille Schneider a créé un cocon familial dans lequel la cuisine se mêle à la nature.

Terra - The Magic Place est un cocon familial, inspiré par la nature et qui s’adresse à tous les gourmets amoureux des produits de la terre. Ici, la biodiversité et le paysage environnant se racontent d’une manière unique.

La famille Schneider, source magique de cet établissement, a grandi dans la région, appris à aimer la montagne, à percer les secrets de sa faune et de sa flore sauvage. Heinrich et Gisela, frère et sœur, ont toujours été de grands amateurs de gastronomie. Leurs parents les emmenaient, enfants, fêter les occasions spéciales dans de grands restaurants. Aujourd’hui, il n’est donc guère surprenant qu’ils soient tous les deux aux commandes d’un établissement magique, à la fois hôtel et grand restaurant, à l’endroit précis où se tenait l’ancienne maison d’hôtes de leur grand-père : un chalet de ski. 

Heinrich Schneider est l’artiste, et Gisela l’âme des lieux, selon leurs propres dires. Il y a maintenant vingt ans qu’Heinrich a repris les fourneaux, et Gisela la direction de l’hôtellerie. Petit à petit, ils ont façonné l’activité familiale à leur image, l’adaptant à la nature environnante et à leurs rêves. Du chalet de ski traditionnel, ils ont su créer un hôtel-restaurant, deux étoiles au guide Michelin.

Heinrich est un chef autodidacte, dont le style particulier respire la « terra », comme le suggère le nom du lieu. Il cuisine avec le cœur et des produits de haute qualité, sans jamais négliger l’éthique et l’écologie. Au Terra, tout ce qui est proposé aux hôtes est soit préparé dans le respect de la nature, soit produit par la nature elle-même, sans aucune intervention humaine.

Henrich et Gisela Schneider, frères et soeurs et propriétaires du Terra

En effet, Heinrich s’inspire de plus d’une cinquantaine d’herbes sauvages différentes, qu’il cueille lui-même tous les matins. Nous avons eu la chance d’explorer les environs à ses côtés pour préparer notre propre repas. La capacité d’Heinrich à équilibrer à la perfection l’utilisation des herbes sauvages nous a profondément stupéfiés.


Assis dans le restaurant moderne du Terra – The Magic Place, et accompagnés d’une vue à couper le souffle sur les Dolomites, nous avons découvert, assiette après assiette, la vision unique d’Heinrich sur le paysage de sa région : à la fois créative, élégante et riche en saveurs uniques.
 


Nos palais garderont longtemps le souvenir de l’« omble chevalier mariné à la pomme, à la crème de poule bio, au sagou rouge et à la poudre d’essence de pin » ou encore de la « mousse de raie à l’herbe de blé dans un cornet de persil tubéreux ». 

Même les pâtes prennent un tour inattendu à Terra, avec ce plat de spaghettis à la levure rehaussées d’aspérule odorante et d’achillée millefeuille.


La philosophie est la même côté cave. L’autre moitié de l’histoire, Gisela Schneider, est une sommelière émérite, qui exprime sa passion du vin dans une sélection de plus d’un millier de crus issus de petits producteurs locaux. Un impressionnant éventail de bouteilles illustre l’immense diversité de cépages et de microclimats offerts par la région. Certains millésimes très intéressants d’Alto Adige nous ont réellement séduits.  
 

Boeuf bio grillé au charbon et gelée de rose, ail fermenté, betterave et écrasé de champignons-céleri 

Après un dîner intense et une bonne nuit de sommeil dans la chaleur des chambres sobres et modernes, notre expérience gastronomique s’est poursuivie par un somptueux petit déjeuner obéissant au même concept général. Yaourt maison, soufflé chaud de crème à la pomme, œufs brouillés aux fines herbes de poules élevées en plein air, succulents fromages, miel et bacon de petits producteurs des environs... et une foule d’autres bouchées délicieuses pour ravir nos sens jusqu’à notre prochain séjour.
 

 
Articles connexes dans notre magazine
La gastronomie française |de père en fils
La gastronomie française
de père en fils
Cliquez ici pour lire
L'envol de Serge Vieira
L'envol de Serge Vieira
Cliquez ici pour lire