Publié le 13/07/2021

Tequila ! À la source
du célèbre spiritueux

À travers les clichés du photographe britannique Adam Slama, explorez les charmes enivrants de la ville mexicaine de Tequila.

Tequila ! À la source | du célèbre spiritueux

À travers les clichés du photographe britannique Adam Slama, explorez les charmes enivrants de la ville mexicaine de Tequila.

Située dans une vallée à une heure de Guadalajara, dans la région du Jalisco, Tequila est une ville mexicaine traditionnelle au charme rustique, entourée de champs d’agaves tentaculaires.

L’influence de la boisson mondialement célèbre sur cette ville se ressent immédiatement. Visites avec dégustation de tequila proposées à chaque coin de rue, boutiques bien achalandées de rangées de bouteilles, restaurants affichant des menus richement composés des spécialités locales cuisinées avec de la tequila… La relation que la ville et la boisson entretiennent est claire au point qu’environ 80 % de la communauté vit de la production de tequila.

Pour notre première matinée à Tequila, nous nous levons tôt afin de nous rendre dans les champs d’agaves. La ville est entourée par cette plante extrêmement précieuse.
 


Première étape de la production de tequila, la récolte d’agave a lieu principalement au lever du soleil. Cette plante succulente, capable de pousser sur des sols arides et semi-arides en stockant l'eau, demande entre cinq et trente ans pour atteindre sa maturité. 

Tandis que les doux rayons du soleil caressent les champs, nous sommes accueillis par les jimadores — les agriculteurs mexicains qui récoltent les plantes d’agave. Ces hommes sont extrêmement expérimentés et heureux de partager leurs vastes connaissances sur la plante et la méthode de récolte. Ils ont passé la plus grande partie de leurs vies à travailler dans ces champs, à acquérir ces compétences uniques que leurs pères et grands-pères leur ont transmises. Un savoir partagé de génération en génération. L’un des jimadores, Antonio, travaille dans les champs depuis 30 ans, soit depuis l’âge de 7 ans. Il ne connaît que cette vie et les callosités profondes sur ses mains racontent l’histoire d'années de dur labeur.
 


The second half of the morning, we are taken on a tour of the distilleries and shown the rest of the tequila production process. The long, sharp leaves are cut away from the tequila plant, leaving only the “agave pineapple”. This bulky core is cooked in ovens and are crushed and mixed with water in large copper kettles. It is then left to ferment for a week or more. Then, it's time for distillation and the tequila is stored in barrels for a period of time, ranging from weeks to years.
 

Durant la seconde partie de la matinée, on nous emmène visiter les distilleries et découvrir le reste du processus de production de la tequila. De la plante d’agave sur laquelle sont coupées les longues feuilles pointues, il reste l’« ananas d’agave ». Ces coeurs d'agave sont cuits dans les fours, avant d'être broyés puis mélangés à de l'eau dans des cuves ou des tonneaux, le temps d'une bonne semaine de fermentation. Vient alors le moment de la distillation puis la tequila est stockée dans des fûts pendant un certain temps, allant de quelques semaines à plusieurs années.


Après une matinée bien employée dans les champs d’agaves, c’est à présent l’heure du déjeuner. Nous décidons de revenir en ville pour goûter à quelques spécialités locales. Nous trouvons par hasard la cantine locale remplie uniquement d’autochtones qui savourent toutes sortes de plats différents. En me renseignant un peu pour savoir comment certains de ces plats sont réalisés, j'apprends sans surprise que la plupart sont cuits dans la liqueur locale, la tequila.
 


Le soir tombe tôt et nous avons le plaisir de faire l’expérience des bars d’hôtel aussi uniques que merveilleux. Le plus populaire est celui installé sur le toit de l’Hôtel Solar de Las Animas, offrant de spectaculaires vues panoramiques au coucher du soleil sur toute la ville, l’église majestueuse et les montagnes environnantes. Pour compléter cette adresse unique, une petite piscine très appréciée permet de se rafraîchir. Quelques cocktails plus tard (tous à base de tequila locale bien sûr), il nous tarde de participer à notre dégustation de tequila prévue le lendemain.
 


C’est samedi et nous nous rendons en ville à la fraîcheur du matin. À mesure que les températures montent, la ville se réchauffe aussi. Cette dernière fourmille de touristes locaux, venus ici pour profiter de l’ambiance conviviale et festive que Tequila offre le samedi. Beaucoup de groupes d’amis s’alignent le long des rues en chantant et dansant au son de groupes de musique mexicains. Ils jouent des succès traditionnels, que tout le monde connaît et chantonne joyeusement.

Après nous être imprégnés de l’atmosphère du week-end en ville, nous sommes prêts pour la dégustation de tequila. Accueillis par notre guide, nous sommes dirigés vers une salle privée où se trouvent différents types de tequila. J’éprouve déjà un sentiment d’ignorance : mes connaissances à ce stade ne dépassent pas les termes « sel », « shot » et « citron vert ». Nous apprenons que ce n’est pas exactement ainsi qu’il faut la boire et découvrons l'art de déguster correctement ce spiritueux : prenez une profonde inspiration avant de goûter, appréciez les arômes de la tequila dans votre bouche, avalez, et enfin expirez par la bouche.
 


Nous rentrons à l’hôtel pour savourer un dîner sur la terrasse et un magnifique coucher de soleil sur Tequila. Ayant sillonné une grande partie du Mexique, j’aurais du mal à suggérer un autre endroit où vivre une expérience mexicaine plus authentique. Tequila regorge de chaleur, de couleurs, de bonnes ondes et d’autochtones amicaux. Une destination incontournable pour n’importe quel voyage au Mexique.
 

Articles connexes dans notre magazine
10 expériences hors-piste |en Amérique du Nord
10 expériences hors-piste en Amérique du Nord
Cliquez ici pour lire
5 adresses de glamping| en Amérique du Nord
5 adresses de glamping
en Amérique du Nord
Cliquez ici pour lire