Publié le 14/12/2021

La Dominique :
perle secrète des Caraïbes

Cette petite île des Caraïbes est si belle et si sauvage que nous aimerions qu’elle reste un secret bien gardé. Partons en Dominique, destination confidentielle hors des sentiers battus et jardin d’Éden préservé.

La Dominique : |perle secrète des Caraïbes

Vue aérienne de Secret Bay

Cette petite île des Caraïbes est si belle et si sauvage que nous aimerions qu’elle reste un secret bien gardé. Partons en Dominique, destination confidentielle hors des sentiers battus et jardin d’Éden préservé.

Nombre de globe-trotteurs chevronnés ne connaissent même pas cette île volcanique à la beauté brute, située entre la Guadeloupe et la Martinique, dans les îles du Vent. Le peu de bateaux de croisière et de vols directs depuis les États-Unis ou l’Europe limite le tourisme à quelques privilégiés, ces voyageurs « connaisseurs » en quête d’une échappée d’un autre genre dans les Caraïbes.

Secret Bay abrite deux plages dont la plage de la baie de Tibay


La Dominique demeurant une destination inconnue, ses forêts tropicales luxuriantes, ses rivières en cascade, ses sources chaudes naturelles ainsi que sa faune et sa flore tropicales prospèrent à l’état pur, sans les conséquences néfastes liées à l’impact humain. Si une infinité d’options s’offre aux aventuriers à la recherche d’exploration en plein air, une seule option de retraite intime et authentique existe sur l’île quand vient l’heure de se reposer et de se détendre : Secret Bay. Au sein des douze seules villas construites de manière éco-responsable, les clients sont en immersion totale dans la nature, avec de vastes espaces de vie en plein air, des cuisines contemporaines (approvisionnées en amont de votre arrivée) et des petites piscines privées. De quoi offrir le sentiment d’arriver au paradis après un long voyage, et se relaxer avant de découvrir les trésors cachés de l'île. 
 

La villa Ylang Ylang à Secret Bay
Le salon de la villa Zabuco à Secret Bay


Le Parc national de Morne Trois Pitons, le site naturel volcanique


L’île s’étend seulement sur 47 km de long et compte une population inférieure à 70 000 habitants. Pourtant, elle abrite trois parcs nationaux. Situé dans la moitié sud de l’île, le Parc national de Morne Trois Pitons est peut-être le plus célèbre, avec son inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1997. Des douzaines de sentiers de randonnée existent, serpentant entre geysers et piscines de boue, avec pour compagnie les perroquets Amazone. Ils sont accessibles à toutes celles et ceux qui, quelle que soit leur condition physique, désirent explorer canyons et collines volcaniques. Les trois lacs d’eau douce et la cascade de la Piscine Émeraude permettent de se rafraîchir après la balade. Autre site spectaculaire incontournable : la Vallée de la Désolation, où plus de 50 sources chaudes aux couleurs vives confèrent un souffle de vie au paysage autrement désertique.


Le Waitukubuli National Trail, l'un des plus beaux treks au monde


Les randonneurs les plus entrainés peuvent s’attaquer au Waitukubuli National Trail, le sentier de randonnée le plus long des Caraïbes, qui traverse l’île du nord au sud en quatorze étapes, passant par des parcs nationaux, des réserves et des villages. Chaque année, des centaines de marcheurs entreprennent le circuit qui se parcourt en deux semaines environ. Manque de temps ou d’endurance ? Secret Bay organise une visite plus tranquille sur la journée avec l’excursion Waitukubuli by Sea (Waitukubuli par la mer). Les clients sont pris en charge à la plage de Tibay, propriété de Secret Bay, et ont la possibilité d’admirer les grottes marines, les cascades et les volcans en sommeil qui jalonnent deux des quatorze segments du sentier, et de faire, s’ils le souhaitent, du snorkeling dans les bas-fonds chauds de Split Rock.
 

Wotten Waven, les sources d'eau chaude au creux des montagnes


Après une longue journée de randonnée, quelle meilleure façon d’apaiser ses muscles douloureux que de se baigner dans les sources chaudes de sulfure naturel à Wotten Waven, un minuscule village d’à peine plus de 200 habitants ? Les sources d’eau minérale boueuse sont réputées pour avoir des pouvoirs de guérison et les piscines en pierre à Ti Kwen Glo Cho, entourées de hautes falaises et sublimées par de luxuriants jardins, sont aussi romantiques que thérapeutiques. 



Zabuco Honeymoon Villa à Secret Bay


Le territoire des Kalinagos, populations amérindiennes 


Les Kalinagos, peuple indigène des Caraïbes, furent les premiers habitants à profiter de ces sources chaudes, bien avant l’arrivée de Christophe Colomb. Aujourd’hui, ils sont l’une des dernières populations précolombiennes dans les Caraïbes, vivant dans huit villages répartis sur le Territoire de Kalinago, sur la côte est de l’île. Secret Bay organise des visites privées du village culturel de Kalinago Barana Auté pendant lesquelles les visiteurs découvrent l’artisanat traditionnel. Les clients peuvent même apprendre à faire du pain de manioc, une denrée de base dans le régime alimentaire traditionnel des Kalinagos.   


La Réserve marine de Soufrière-Scott’s Head, pour les passionnés de plongée


La biodiversité et la topographie passionnante de la Dominique offrent tant de choses à faire sur l’île – de la tyrolienne au canyoning dans les gorges profondes –, mais sa beauté naturelle est tout aussi impressionnante depuis la mer. Bordé d’un côté par l’océan Atlantique et de l’autre par la mer des Caraïbes, le meilleur site de plongée de la Dominique se trouve à la pointe méridionale de l’île, la Réserve marine de Soufrière-Scott’s Head. Les violentes vagues déferlantes de l’Atlantique d’une part et les eaux turquoise tranquilles des Caraïbes de l’autre présentent une dichotomie à la beauté saisissante. Le cratère volcanique submergé abrite quant à lui des récifs coralliens florissants dans un kaléidoscope de couleurs. Vous pourriez être amenés à voir des barracudas traquer leur proie et de larges bancs de thons et de vivaneaux faire une apparition. Même sans diplôme de la PADI en plongée sous-marine, traverser les criques environnantes en kayak peut s’avérer tout aussi agréable.


La pêche sous-marine au poisson-lion envahissant


Espèce invasive sans prédateurs naturels qui bouleverse l’équilibre de la population endémique, les poissons-lions sont l’une des plus grandes menaces pour l’écosystème corallien délicat de la Dominique. La population de poissons-lions a explosé au cours des dix dernières années et le gouvernement dominicain a commencé à encourager indifféremment les autochtones et les visiteurs à pêcher cette espèce nuisible aux épines et rayures hautes en couleur. Aucune limite n’est fixée quant au nombre de poissons-lions qu’il est possible d’attraper et aucun permis n’est requis. Chaque année, en janvier, les gens du pays organisent un concours de pêche à la lance pour attraper des poissons-lions. De plus, si vous souhaitez vous essayer à la plongée en apnée et à la pêche sous-marine à l’aide d’une lance, Secret Bay est l’endroit idéal.

Le capitaine Don Mitchell est l’un des chasseurs de poissons-lions les plus prolifiques de l’île. Cet amical pêcheur vous conduira à sa « mine d’or », là où il en trouve toujours à rôder. De retour à Secret Bay avec votre butin, le Chef Fábio Fernandes, donne des cours de cuisine pour déguster de fines tranches de sashimi de poisson-lion ainsi que des filets grillés et garnis d’herbes et de légumes provenant du propre jardin de l’hôtel. Ces poissons osseux n’ont pas beaucoup de chair, mais elle est tendre et douce. Les clients de Secret Bay ont attrapé plus de 1 200 poissons depuis la réouverture de l’hôtel après l’ouragan Maria en novembre 2018, et il s’agit là d’une délicieuse manière d’apporter sa contribution à la vie ici et de préserver très modestement l’habitat marin à l’état sauvage.
 

Secret Bay

 

 

ADRESSE RELAIS & CHÂTEAUX : 

 
Articles connexes dans notre magazine
Voyage éco-responsable |en milieu sauvage
Voyage éco-responsable
en milieu sauvage
Cliquez ici pour lire
Maui, source de vie
Maui, source de vie
Cliquez ici pour lire