Publié le 07/09/2020

Drudas, une éternité tranquille

À quelques kilomètres au nord de Toulouse, le château de Drudas se dévoile en douceur, havre de tranquillité au cœur d’un monument historique.

Drudas, une éternité tranquille

À quelques kilomètres au nord de Toulouse, le château de Drudas se dévoile en douceur, havre de tranquillité au cœur d’un monument historique.

Il y a des airs d’éternité bienveillante, au château de Drudas, comme si la graine plantée là au XVIIIe siècle avait poussé en harmonie avec la nature, s’était épanouie au fil du temps en épousant parfaitement le galbe du coteau qu’elle domine, les couleurs d’une Haute-Garonne au rose apaisant et à l’ocre chaleureux. On y arrive par des détours dans une campagne où ces teintes, déjà, s’annoncent doucement, puis le domaine se dévoile. Son parc, d’abord, aux essences dont les effluves s’étirent sans hâte, vers la piscine chauffée et des arches séculaires formant comme un petit théâtre, qui ouvre sur la petite place du village. En se retournant, on embrasse la façade donnant sur cette partie des jardins, et l’on comprend pourquoi la demeure est classée aux monuments historiques ; rénovée dans le style de l’époque de sa construction, elle s’est vu adjoindre quelques touches de modernité qui, loin de la dénaturer, la mettent plus encore en valeur. Le marbre, les tommettes, le parquet, le majestueux escalier principal invitent à un voyage dans le temps que prolongent les chambres, spacieux nids où, là encore, les touches de modernité ajoutent du confort à l’ancien.
 

Les arches séculaires forment comme un petit théâtre dans le parc du château.

 
Marbre, tommettes, parquet... la demeure a été rénovée dans le style de l’époque avec quelques touches de modernité qui ajoutent du confort à l'ancien.
La décoration du château est un voyage dans le temps


Des mets entre terre et mer

Car à Drudas, le respect de la tradition et des lieux tels qu’ils furent érigés ne fige rien : tout progresse doucement, et le temps n’est suspendu qu’en apparence. La dernière en date de ces évolutions est à chercher du côté des cuisines du restaurant, le Verdurier : le chef Gabriele Ferri y a fait son apparition en juin 2020. Passé par la Tour d’Argent à Paris, ou par le Gaya, l’établissement de Pierre Gagnaire à La Rochelle, le jeune piémontais né près du Lac Majeur amène un peu de son Italie natale, avec la polenta ou un risotto qu’il accommode aux algues, souvenir d’une autre collaboration, au Pays basque. Mais ce sont surtout les produits locaux qu’il aime travailler : la Méditerranée, à moins de 200 kilomètres, pour un poulpe mêlé à des escargots achetés à quelques pas de là composent un étonnant et savoureux mélange. Le filet de truite du Tarn ou des Pyrénées, poché à l’huile d’olive avec du fenouil et des graines de lin, est l’une des illustrations de l’accord terre et mer voulu par Gabriele Ferri. Escargots et truites, donc, mais aussi agneau, pour une épaule confite, pigeon ou crabe côtoient les légumes d’un fournisseur tout proche, qui redonne notamment vie aux tomates d’antan. Cerises et fraises, lorsque c’est la saison, sont tout autant locales, et inspirent également Auriane Toquet, la cheffe pâtissière elle aussi arrivée en juin 2020. Passée entre autres chez Michel Guérard, la jeune femme propose des compositions souvent très peu sucrées, osant d’audacieux mélanges, invitant légumes et herbes — poivrons, concombres, estragon, aneth par exemple — et aimant proposer un dessert en trois façons. « Frais, léger et étonnant », sa philosophie résume parfaitement un moment passé à la table du Verdurier. Elle s’accorde aussi à merveille avec celle du château Drudas, monument tranquille où l’on vient chercher un peu de douceur à l’écart du monde.
 

Le chef des cuisines du Verudier, Gabriele Ferri et la cheffe pâtissière Auriane Toquet
Chips de Tapioca à l'Encre de Seiche, Crème de betterave

Tourteau Décortiqué à la main, Fine Gelée d'eau de tomates de Mr Marty, Fraîcheur au Maïs, Sorbet Cassis, Poutargue Rapée

Fraise du jardin, Rhubarbe et Fleurs , Panacotta à la Verveine, Sablée à la Rose, Compotée à la Rhubarbe et Rhubarbe pochée, Fraise et Bouillon glacé de fleurs

 

Articles connexes dans notre magazine
Stock Exchange, |la deuxième vie de |la Bourse de Manchester
Stock Exchange,
la deuxième vie de
la Bourse de Manchester
Cliquez ici pour lire
En Armagnac, |aux bons soins des Guérard
En Armagnac,
aux bons soins des Guérard
Cliquez ici pour lire