Publié le 22/02/2022

Le carnaval :
une tradition caribéenne

Le carnaval est une frénésie dans laquelle les habitants des Caraïbes se laissent emporter une fois par an. Tour d’horizon des plus belles festivités racontées par les établissements Relais & Châteaux aux Caraïbes.

Le carnaval : |une tradition caribéenne

Le carnaval de la Dominique

Le carnaval est une frénésie dans laquelle les habitants des Caraïbes se laissent emporter une fois par an. Tour d’horizon des plus belles festivités racontées par les établissements Relais & Châteaux aux Caraïbes.

Lâcher prise et retrouver grâce à la musique, à la danse, aux costumes, son âme d’enfant. Jouer un rôle, être un super héros, une divinité, un clown, un roi, une princesse de pacotille… Oublier le temps d’une soirée ou d’une semaine, se rêver autre, sans jugement, sans contraintes. 

Le carnaval est beaucoup plus qu’une débauche de corps vêtus de plume et de paillettes. C’est un théâtre à ciel ouvert où se raconte l’histoire des îles et de leurs habitants, la culture et les traditions locales. C’est leur culture que ces derniers font découvrir aux voyageurs de passage. C’est le rire pour remplacer les larmes. Un passé douloureux exorcisé par la fête, et brulé à la fin des festivités. En acteur ou en simple spectateur c’est un plaisir dont il ne faut pas se priver, une expérience riche dont on sort ébloui, rajeuni, ravivé. 
 

Le carnaval de la Dominique, raconté par Dinesh Kissoon, maître de maison de Secret Bay :


« Le Sensay est le costume emblématique du Carnaval en Dominique. À l’origine, c’était un impressionnant amoncèlement de ficelles en sisal, aujourd’hui fait de différents matériaux colorés, tissus ou feuilles de bananier. Accorder les couleurs n’a aucune importance, au contraire, le plus excentrique, le mieux ! 

Les Bwa-Bwa sont aussi des personnages caractéristiques de la parade, perchés sur des échasses montant parfois jusqu’à plus de 3 mètres, habillés de tissus flamboyants, le visage maquillé de peinture et de paillettes. 

Le Pappy Show Wedding est une fête dans la fête, la caricature d’un mariage au cours duquel sont portés les costumes les plus étranges, ce qui en soi rend le mariage encore meilleur ! Les mariés et leurs invités se déplacent de maison en maison et jouent cette comédie contre un peu de monnaie, des boissons et de la nourriture.

Les Calypso Shows sont des compétitions de danse qui permettent d’élire les rois et reines du Carnaval. À l’issue des éliminations, une grande fête met à l’honneur les danseurs, lors d’une nuit inoubliable. 

Le Jouvert (contraction de "jour" et "ouvert") débute durant la nuit du dimanche précédent le Mardi gras. Dans des tenues de nuit (qui n’ont rien d’ordinaire) les fêtards envahissent les rues jusqu’au lever du jour. 

Enfin, pour conclure les célébrations de la fin du mois de février, c’est à l’issue de la Parade Day que sont présentés les costumes les plus extravagants du carnaval et que sont élus dans différentes catégories les plus créatifs. »
 


Le carnaval de l’île de Grenade, selon l’expérience d’Hannah Budhlall, Responsable développement de l’Hôtel Calabash :


« Le carnaval de la Grenade, plus connu sous le nom de "Spice Mas", est une vitrine spectaculaire des talents créatifs de l'île sous la forme de spectacles costumés de musique et de danse, pour célébrer la liberté du peuple de la Grenade. Les auteurs-compositeurs composent des pièces musicales dont les paroles sont basées sur les affaires politiques, économiques et sociales actuelles de l'île, tandis que les artistes masqués dansent au rythme de la musique, dont certaines incorporent le doux son du "steel pan" ou du "big drum", originaire d'Afrique. Le défilé "J'ouvert" du lundi matin est devenu l'événement le plus populaire du Spice Mas, avec en vedette les "Jab Jab", des participants couverts d'huile ou de peinture noire, qui racontent l'histoire des esclaves à travers une représentation satirique du mal infligé par leurs bourreaux. 
 
Les personnages Pretty Mas sont les principaux ambassadeurs du carnaval. Ils défilent dans de magnifiques costumes aux couleurs vives, chacun basé sur un thème spécifique en rapport avec un aspect culturel ou historique de la Grenade. La façon confiante et fière dont ils dansent illustre la joie que les esclaves ont ressentie lorsqu'ils ont été finalement libérés et autorisés à participer aux festivités européennes pour créer le carnaval antillais que nous connaissons et aimons aujourd'hui. »
 


Le carnaval de Saint-Barthélemy, vu par Felipe Sandoval, Directeur marketing de l’Hôtel Le Toiny :
 

« Le carnaval de Saint-Barthélemy est ce moment spécial où les visiteurs, les habitants, les jeunes et les moins jeunes se mélangent le 1er mars dans une parade fantastique qui englobe les traditions de notre île. Saint-Barthélemy a une histoire très particulière et, en raison de l’absence d’esclavage sur notre île, cet événement est vécu, non pas comme une commémoration, mais comme un moment de communion entre nos précieux visiteurs et nos habitants.

Les festivités sont divisées en trois événements distincts. Le carnaval des enfants, destiné aux petits de l’île qui profitent d’une mini parade dans Gustavia avec leurs costumes respectifs. Le traditionnel défilé de Mardi gras à Gustavia (pour les adultes bien sûr) qui propose plusieurs carrosses et costumes contemporains racontant de l’histoire de notre île.

Le bûcher de Vaval, un moment phare du carnaval. Vaval est une marionnette géante, qui sous la forme d’un monstre, représente les peurs et les douleurs dont nous voulons nous débarrasser et que nous donnons aux vents pour les emporter. Cet événement a lieu le dernier soir du carnaval à Shell Beach. »
 


Le carnaval d’Anguilla, où se trouve l’Hôtel Quintessence :


C’est durant l’été, la première semaine d’août, que se déroule ce carnaval où la danse, la musique et le sport sont à l’honneur. Calypso et Soca sont les deux grands genres musicaux des festivités, chanteurs et compositeurs profitent de l’événement pour dévoiler leurs chansons et lancer leurs albums. Les groupes s’affrontent pour le titre de champion dans leur catégorie (Junior, Femme, homme), mais surtout pour le grand prix de la Leeward Island Calypso compétition qui regroupe les musiciens de toutes les îles voisines (Anguilla, Antigua-et-Barbuda, les Îles Vierges Britanniques, les Îles Vierges des États-Unis, Saint-Christophe-et-Niévès, Nevis, Saint-Martin, Montserrat). 

Enfin, c’est à cette période qu’ont lieu les courses à la voile, sport national d’Anguilla, dont la course la plus célèbre Champion of Champion qui a lieu le dernier jour des festivités. 

À noter, le Quintessence Hotel, seul établissement Relais & Château d’Anguilla ferme pour la saison (réouverture le 1er novembre) le 31 juillet, à la veille du festival, afin de permettre à ses collaborateurs de profiter pleinement de la fête, si importante pour les locaux. 
 

Le carnaval de la Guyane :  


Deux mois de fêtes agitent l’île, de l’épiphanie au mois de janvier au mercredi des Cendres en mars. Un défilé a lieu tous les dimanches avec son cortège de personnages traditionnels.

Les personnages emblématiques sont les Touloulous, les reines du carnaval.  Dans des robes rembourrées, richement ornées, elles parodient les bourgeoises des XVIIIe et XIXe siècles. Elles ont pour garde du corps Les Nèg'marrons, qui ont le corps enduit d’huile et de suie. Autour de ces personnages emblématiques évolue une riche galerie de figures qui chacun joue un rôle précis : Le Soussouris (la chauve-souris), le Zombi Baréyo (le zombie), le Bobi (l’ours) et son maître, les coupeurs de cannes, le Jé Farin (le boulanger), le Djab rouj (le diable rouge), la Karolin (une femme riche et jalouse qui porte son mari sur le dos), les Balayeuses, les Tirailleurs sénégalais, le Vidangeur… et bien sûr le Roi Vaval, le héros de la parade, un mannequin géant présenté à la foule le dimanche et brulé le mercredi des Cendres. 
 

Le carnaval de Saint-Domingue : 


C’est le dimanche 6 mars qu’a lieu cette année de grand défilé du carnaval de Saint-Domingue sur le Malecón. 

Parmi les figures caractéristiques de ce carnaval, on peut citer Roba la Gallina (homme déguisé en femme aux formes généreuse et voleur de poulets), Devils Cojuelos (démon espiègle et joueur boiteux qui frappe la foule avec son ballon en cuir), Califé (satire de l’élite blanche), les Africains et les Indiens (incarnant les aborigènes de l’île), Death in Jeep (la mort), Nicolás Den Den (le dompteur d’ours), les Alí Babá (danseurs orientaux), les Platanuses (couverts de feuilles de bananier séchées) les Lechones (habillés de vêtements multicolores, ornés de miroirs et pierres précieuses).

 

 

 

CARNAVALS ET ADRESSES RELAIS & CHÂTEAUX DANS LES CARAÏBES:
 

Republique Dominicaine: 12 janvier 2022

Dominique : 28 février 2022

Saint-Barthélémy: 1er mars 2022

Bermudes: du 17 au 20 juin 2022 

Bahamas: du 29 avril au 4 mai 2022

Grenade : 8 et 9 août 2022

Anguilla :  du 28 juillet au 3 août 2022

 
Articles connexes dans notre magazine
Voyage éco-responsable |en milieu sauvage
Voyage éco-responsable
en milieu sauvage
Cliquez ici pour lire
Maui, source de vie
Maui, source de vie
Cliquez ici pour lire