Sur la route
de l’Inde du Sud (3/3)

Découvrez les deux derniers jours du périple placés sous les thèmes de la relaxation et du bien-être, entre la nature et la faune luxuriantes de Thiruvananthapuram au bord de l’océan et un des hauts lieux du yoga mondial à Bangalore.

Sur la route|de l’Inde du Sud (3/3)

Découvrez les deux derniers jours du périple placés sous les thèmes de la relaxation et du bien-être, entre la nature et la faune luxuriantes de Thiruvananthapuram au bord de l’océan et un des hauts lieux du yoga mondial à Bangalore.

NIRAAMAYA RETREATS : ZÉNITUDE ABSOLUE

Départ en voiture. Quatre heures durant, je vais garder les yeux mi-clos. J’aperçois juste, non sans appréhension, la surréaliste vie des routes indiennes. Les deux voies deviennent quatre au bon vouloir des conducteurs, les routes à sens unique ne le sont que sur les panneaux, et tout cela se passe en une étonnante fluidité, où camions, tuk-tuk, motos et carrioles, voitures individuelles et bus ras la gueule, se faufilent, s’esquivent on ne sait comment. Je n’ouvre finalement les yeux qu’à destination. Niraamaya Retreats Surya Samudra: c’est un jardin extraordinaire, peuplé de sculptures hindoues, de maisons traditionnelles et de bois du Kerala. Le tout posé sur une falaise qui descend en pente douce vers l’océan tonitruant. Les vagues dépassent les hommes, d’au moins deux fois leur taille. Les aigles marins noir et brun, la tête blanche, se jouent des vents, planent puis piquent, vont se planquer dans les palmes de cocotiers. Ma chambre est une maison, une maison comme un bateau bercé par le furieux ressac. Quelques dizaines de mètres plus bas, un espace serti de colonnes où, face à la mer, se pratique le yoga.

Niraamaya Retreats est cet hôtel exceptionnel où le voyageur vit en une nature luxuriante, à la rencontre de lui-même. Le spa m’y accueille. L’huile se déverse, régulièrement, sans discontinuité, sur mon front. Le massage a été rapide, complet, de la tête aux pieds. Un massage profond allant chercher au cœur des tissus musculaires. Puis l’huile a commencé à se déverser. Trente minutes qui me semblaient apparemment un si long temps s’écoulent. Je dors ? Erre entre deux mondes ? Quelle incroyable expérience de relaxation ! Ici aussi, peut-être plus encore, l’harmonie entre les bienfaits de la cuisine, le yoga et les massages thérapeutiques sont au cœur de cette médecine ayurvédique, endémique, vieille de plus de 5 000 ans. Et maintenant, que vais-je faire ?

 

Je n’y passe qu’une nuit, j’aurais aimé y consacrer une semaine…

 

SHREYAS RETREAT, HAUT LIEU DU YOGA

Comment peut-on quitter ce Kerala, ce lieu de bien-être ultime et retourner se confronter à la violence de la vie citadine ? La solution semble là, dans un vol d’une heure vers la capitale mondiale de la high-tech, Bangalore, dans l’état voisin du Karnataka. À Shreyas Retreat (p. 764), on écoute le son du silence, à peine perturbé par le vent dans les bambous. Ici est née l’histoire d’un lieu, lié à un homme. Un financier indien installé à Tokyo, ayant pratiqué le yoga depuis sa plus tendre enfance. Las du stress lié à la volatilité des cours boursiers, il décide de donner un nouveau sens à sa vie, il y a vingt ans de cela. À la rusticité des ashrams qu’il a fréquentés, il souhaite adjoindre un luxe simple mais essentiel qui fait de Shreyas Retreat l’un des hauts lieux du yoga au monde. En un jardin de 25 hectares qui produit l’ensemble de la nourriture végétarienne, les convives (25 au maximum) pratiquent aux côtés des 70 personnes qui travaillent dans la propriété, le yoga à raison de deux séances quotidiennes.

Un spa est récemment sorti de terre, qui fait le régal des magazines de décoration. Les soins qui y sont pratiqués, conjointement à la naturopathie, la pratique du yoga, la méditation, frustrent le trop rapide voyageur. Je n’y passe qu’une nuit, j’aurais aimé y consacrer une semaine… Dans l’avion du retour, je me plonge avec délectation dans le Siddhartha d’Hermann Hesse. Son grand-père était originaire d’à côté, de Cochin, Kerala.

 

Articles connexes dans notre magazine
Costa Rica : jardin d'eden
Costa Rica: jardin d'eden
Cliquez ici pour lire
La délicatesse des jardins | romantiques anglais
La délicatesse des jardins
romantiques anglais
Cliquez ici pour lire