The Point,
retraite au bord d'un lac New-Yorkais

Quiconque a vécu à New-York vous le dira : l’un des plus grands attraits de la ville ce sont les infinies possibilités d’escapades qu’elle offre. Plages, forêts, lacs, montagnes, grandes bourgades ou petits ports de plaisance, se trouvent à seulement quelques heures de voiture ou de train.

The Point,|retraite au bord d'un lac New-Yorkais

Quiconque a vécu à New-York vous le dira : l’un des plus grands attraits de la ville ce sont les infinies possibilités d’escapades qu’elle offre. Plages, forêts, lacs, montagnes, grandes bourgades ou petits ports de plaisance, se trouvent à seulement quelques heures de voiture ou de train.

De toutes ces belles destinations possibles, l’une figure en première position sur ma liste depuis des années. Elle rassemble tout ce que je souhaite trouver en un seul endroit, un beau panorama, une nature verdoyante, des chambres confortables, une restauration hors pair et un décor intime. Cet endroit hors du commun c’est The Point Resort à Upper Lake Saranac.

Niché dans les monts Adirondacks à quelques heures de New-York, The Point est l’ancienne résidence des Rockefeller du début des années 1900, époque où toutes les grandes familles de l’Âge d’Or américain (les Vanderbilt, Astor, Guggenheim, Rockefeller) firent construire leurs immenses demeures tout en bois (les célèbres Adirondack Great Camps) le long des rives de ces grands lacs au nord de New York. Se rendre en voiture à The Point c’est comme voyager dans le passé. Pénétrer dans le vaste domaine donne l’impression curieuse d’être chez soi, accueilli par un personnel impeccable, aimable, charmant, chaleureux et prévenant.

S’étalant sur trente hectares à Upper Lake Saranac, il comprend 11 demeures disséminées dans le domaine, un grand lac et des hectares de forêts.

Ajoutez-y le luxe chaleureux des chambres, leur cheminée embrasée, les profondes baignoires, les lits à baldaquins somptueux et les murs lambrissés du plus bel effet. Sans oublier les détails… Pour moi la marque distinctive d’un hôtel de premier rang ne réside pas dans ses espaces publics mais dans les détails les plus intimes de ses espaces privés : tous les soirs une petite carafe de porto en cristal nous attend sur la table de chevet avec un feu de cheminée et de longues allumettes pour maintenir le foyer… toutes ces attentions me transportent au temps des réceptions dans d’immenses demeures blotties au fond des bois, la crème de la société prenant ses aises dans le grand hall, ou le hangar à bateaux… verre de cocktail à la main, vêtue de ses plus beaux atours. C’était ainsi !

The Point applique un code vestimentaire pour les soirées quand tous les hôtes se rassemblent pour le cocktail soit au Boat House qui abrite de magnifiques bateaux en bois soit sur le bateau à propulsion électrique avec son bar où rien ne manque. Les hôtes sortent sur le lac au coucher du soleil, en robe du soir ou en smoking ; les serveurs vêtus de blanc proposent les boissons ; il fait encore chaud et le soleil illumine le ciel tout entier de ses dorures et le lac d’argent. Nous ne sommes plus tout à fait nous-mêmes, nous devenons plus glamour, plus raffinés, plus élégants.

" Sur le lac au coucher du soleil, il fait encore chaud et le soleil illumine le ciel tout entier de ses dorures et le lac d'argent. "

Cette sensation nous accompagne au dîner quand nous sommes tous rassemblés dans la grande salle, sous l’immense toit de bois, les bûches pétillant dans les âtres, l’argenterie étincelant sur les manteaux des cheminées, sous le regard des têtes de cerf accrochées aux murs. Le luxe chaleureux atteint sa perfection ici, au Great Camp, vaste demeure privée accueillant ses hôtes préférés.

Nous avons été conviés à traverser les cuisines (un superbe lieu en lui-même avec une chambre froide des années 1930 du sol au plafond) pour rencontrer les chefs, prendre connaissance des menus du jour, humer les légumes frais provenant des fermes alentour, savourer un verre de vin et regarder la brigade en action. Sous la houlette du talentueux chef Loic Leperlier, chaque repas est un délice ; frais, imaginatif et absolument savoureux.

Hôtel réservé aux adultes – formule tout compris – The Point a l’avantage de séduire ses hôtes par ses vins les plus élégants, sa cuisine la plus raffinée et d’offrir toute la tranquillité requise pour lire le journal, faire une promenade ou simplement prendre un verre dans l’un des quatre bars du domaine.  Ce ne sont pas les activités qui manquent ici, vélo, marche, voile, nage, tennis, croquet, pêche, canoë et, l’hiver, patin à glace sur le lac. Étrangement, malgré l’éventail de choix, je me suis retrouvée le plus souvent devant l’une des innombrables cheminées, un livre à la main, parfaitement enchantée de laisser le confort du lieu me plonger dans la félicité.

L’une des meilleures choses à retenir du séjour c’est la combinaison parfaite entre l’extérieur (les panoramas, le lac, les arbres, les cheminées, le ciel) et l’intérieur (les chambres luxueuses, les canapés profonds, les alcôves douillettes, la belle collection de toiles et d’aquarelles,) et les privilèges du luxe des grands espaces. Avoir tout cela si proche de la grande ville est un secret que j’aimerais préserver mais aussi partager. L’escapade parfaite à tout point de vue.   

 

INFORMATION

  • The Point, Saranac Lake, New York, États-Unis
 
Articles connexes dans notre magazine
À la rencontre des éléphants:|histoire d’amour à Jabulani
À la rencontre des éléphants: histoire d’amour à Jabulani
Cliquez ici pour lire
Balade écossaise|dans un château enchanté
Balade écossaise
dans un château enchanté
Cliquez ici pour lire