Leçon d'élégance à Cliveden House

Elle ressemble aux propriétés aperçues dans la série télévisée Downton Abbey. Pourtant, Cliveden House abrite un patrimoine historique encore plus riche que la série. Un hôtel hors norme et d'une beauté rare pour tous ceux qui ont toujours rêvé de passer une nuit dans un musée.

Leçon d'élégance à Cliveden House

Elle ressemble aux propriétés aperçues dans la série télévisée Downton Abbey. Pourtant, Cliveden House abrite un patrimoine historique encore plus riche que la série. Un hôtel hors norme et d'une beauté rare pour tous ceux qui ont toujours rêvé de passer une nuit dans un musée.

Situé à trente minutes de Londres en train, Cliveden House propulse le moindre visiteur dans le passé. Impossible d’imaginer le trésor niché dans ce parc gigantesque du petit village de Taplow. Une fois le portail franchi, l’allée majestueuse qui mène à la maison donne le ton. Cliveden House n’est pas un simple hôtel. C’est une machine à remonter le temps.

Pavillon de chasse du second duc de Buckingham au XVIIe siècle, Cliveden House entre dans la légende en devenant le théâtre des nombreuses conquêtes de son propriétaire. Au cours du XVIIIe, on y organise des bals costumés et des fêtes mémorables qui attirent des artistes comme Handel ou Thomas Arne. Mais la demeure flambe presque intégralement à deux reprises en 1795 puis en 1849. Il ne reste alors que la cave et la terrasse somptueuse devant le bâtiment. C’est Charles Barry, architecte du parlement et de Big Ben qui est chargé de reconstruire la maison. La Reine Victoria adore y passer des weekends. Elle s’y rend en bateau en remontant la Tamise. Mais c’est bien plus tard au cours du XXe siècle que la Cliveden House prend une nouvelle dimension sous l’impulsion de nouveaux propriétaires : Waldorf Astor et son épouse Lady Astor. Leur fortune illimitée leur permet d’enrichir l’espace de collections d’œuvres d’art, de livres, d’objets et de mobilier inchangé. Devenu un hôtel il y a quelques années, la demeure reste la propriété du National Trust, fondation en charge des monuments historiques au Royaume-Uni à qui la famille Astor a cédé cet héritage.

Il faut absolument demander à visiter l’ensemble des bâtiments et le sous-sol où l’on trouve encore les cloches qui permettaient de sonner tous les employés de maison. Elles étaient toutes conçues avec une taille différente afin que chacun puisse reconnaître un son unique. Chaque pièce recèle d’anecdotes croustillantes. Même le bord de la piscine est mythique puisque c’est l’endroit où commença le scandale Profumo dans les années 1960 en pleine guerre froide : le secrétaire d’état de la guerre John Profumo succomba aux charmes d’une jeune call-girl qui entretenait des liens secrets avec les Soviétiques. L’épisode fit basculer le gouvernement britannique de l’époque. On se réjouit d’imaginer ici tous ces personnages méconnus ou célèbres ! Même Meghan Markle a choisi ce décor pour y passer la nuit la veille de ses noces avec le Prince Harry.

L’hôtel a cependant réussi à hisser le confort au plus haut niveau tout en respectant le patrimoine historique. Au restaurant divin d’André Garrett, on croise des couples en voyage de noces, des passions visiblement clandestines, des familles qui célèbrent un anniversaire important ou encore de jeunes diplômés avec leurs parents venus marquer l’événement. Au spa, des bandes de copines profitant d’un enterrement de vie de jeune fille une coupe de champagne à la main. Le weekend, l’espace est pris d’assaut par les Londoniens qui viennent profiter du brunch de l’Astor Grill. Car, il faut bien l’avouer, il n’y a pas un centimètre carré de la Cliveden House qui ne soit pas irrésistible.

 

Articles connexes dans notre magazine
À la poursuite des volcans|sur l’île de La Réunion
À la poursuite des volcans
sur l’île de La Réunion
Cliquez ici pour lire
Anne de Bretagne,|voyage entre terre et mer
Anne de Bretagne,
voyage entre terre et mer
Cliquez ici pour lire