La beauté pour mot d’ordre

Incarnant l'art de vivre à la française, les Prés d'Eugénie propose des séjours exceptionnels où le moindre détail est soigné avec une sensibilité et un esthétisme hors du commun.

La beauté pour mot d’ordre

L'arrivée aux Prés d’Eugénie

Incarnant l'art de vivre à la française, les Prés d'Eugénie propose des séjours exceptionnels où le moindre détail est soigné avec une sensibilité et un esthétisme hors du commun.

Cette petite station thermale parrainée par l'impératrice Eugénie (l'épouse de Napoléon III) à son époque, en 1861, a été rebaptisée un siècle plus tard Les Prés d'Eugénie et est devenue une propriété familiale dirigée par le chef Michel Guérard, trois étoiles au guide Michelin.

Le petit-déjeuner au lit

Cette maison de famille ressemble à une auberge de campagne traditionnelle - la somptuosité et l'opulence en plus. Le domaine est en fait une sorte de petit village avec 42 appartements, suites et chambres, tous accessibles à pied.

La symétrie d'un design intemporel

À 90 minutes de Biarritz, cette propriété est l'endroit rêvé pour un séjour romantique, entre terrains de sport, baignoires en marbre, roseraies, jardins d'eau et repas gastronomiques. Inventeur de la cuisine minceur, Michel Guérard prépare pour ses hôtes des petits plats exquis et sains. Ici, pas question de sacrifier le goût sur l'autel de la diététique.

“Ce petit palais est bien plus qu'un hôtel 5 étoiles, c'est un art de vivre.”
Le luxe d'un bain

Décorées d'antiquités du XVIIIe et XIXe siècle, les superbes suites de la Grande Maison sont habillées de boiseries et de marbre blanc, et chaque chambre est entretenue à la perfection. Interrupteurs en cuivre, pantoufles parfaitement emballées pour les hôtes, sélection pointue d'œuvres d'art originales… Chaque détail a été étudié avec la plus minutieuse attention.

« L’Orangerie », l'une des trois salles du restaurant

Avec un personnel si attentif et un décor si élégant, des chambres si somptueuses et une offre si complète, une histoire si riche et une cuisine si saine et progressiste, ce petit palais est bien plus qu'un hôtel 5 étoiles, c'est un art de vivre.

Au Spa, le Grand salon ou « airial » en langage Landais 
L'impératrice Eugénie de Montijo - 16e comtesse de Teba et 15e marquise d'Ardales, épouse de Napoléon III qui fut empereur de France
Une des cabines de soins du Spa de 1 000 m²
Articles connexes dans notre magazine
Le mana māori | de Kauri Cliffs
Le mana māori
de Kauri Cliffs
Cliquez ici pour lire
Le précieux cristal Lalique
Le précieux cristal Lalique
Cliquez ici pour lire