Publié le 03/05/2018

La sérénité retrouvée à Mykonos

Loin de Chora, le chef-lieu de l'île, où la foule sillonne à toute heure les rues, allant de bars en boutiques, de restaurants en night-clubs, il existe encore un Mykonos où luxe rime avec calme et volupté avec design. L'hôtel Myconian Ambassador, fondé par la famille Daktylides, en est l'emblème.

La sérénité retrouvée à Mykonos

Loin de Chora, le chef-lieu de l'île, où la foule sillonne à toute heure les rues, allant de bars en boutiques, de restaurants en night-clubs, il existe encore un Mykonos où luxe rime avec calme et volupté avec design. L'hôtel Myconian Ambassador, fondé par la famille Daktylides, en est l'emblème.

"Qui veut, peut" Ce dicton pourrait être la devise de la famille Daktylides.

En quatre décennies, George, ancien chauffeur de bus et sa femme, Eleftheria, ont créé le plus fameux groupe hôtelier de Mykonos. Aujourd’hui, leurs quatre fils, Marcos, Marios, Panos et Vangelis, sont aux commandes – chacun d’entre eux dirige un ou plusieurs établissements de la famille. Trois sont membres de Relais & Châteaux : le Korali, l’Utopia et, le plus célèbre, l’Ambassador, qui règne sur la côte sud de l’île.

Surplombant la baie de Platis Gialos, l’hôtel, inauguré en 1992, fut le premier cinq-étoiles de Mykonos. Adossé à la colline, le bâtiment s’est étendu au fil des ans, jusqu’à compter aujourd’hui soixante-neuf chambres et suites dont les balcons et terrasses ouvrent tous sur la mer. Vangelis, l’aîné de la fratrie Daktylides, dirige l’établissement. En 2015, il demande à l’architecte Galal Mahmoud de le rénover entièrement. «Galal vient ici en vacances avec sa famille depuis vingt ans, donc il connaissait bien l’Ambassador ! précise Vangelis Daktylides. L’idée, c’était d’agrandir l’espace, quitte à enlever des cloisons et à créer des effets de surprise, comme avec les cabines de douche posées, telles des sculptures, au milieu de la chambre. » Le résultat est plus que séduisant: du blanc à profusion, des touches de bleu et de jaune – a priori, rien de plus classique (et de plus grec) que les coloris retenus par l’architecte d’origine libanaise.

Mais, en réalité, Galal Mahmoud a travaillé chaque pièce du Myconian Ambassador sur un mode différent. Priorité à la transparence dans les chambres, des sortes de mini-lofts ou de cocons immaculés: la surface est ponctuée çà et là d’un muret de pierre, une table de chevet en bois cérusé et cordage agrémente le lit, un grand panier tressé par un vannier local rehausse la décoration épurée. Dans les espaces communs, en revanche, place à la fantaisie et aux couleurs. C’est tout l’esprit clubbing et arty de Mykonos qui pétille dans le restaurant, comme dans le bar. Sculptures géantes, toiles grand format: ici, tout est à vendre, sauf le mobilier qui semble pourtant faire écho à ces débauches chromatiques. «Si je suis un fan d’art contemporain, explique Vangelis Daktylides, cela ne m’empêche pas d’être du genre traditionnel. Et si possible locavore quand il s’agit de nourriture.

Chaque matin, depuis trente ans, Nico nous apporte sa pêche du jour. Une garantie de fraîcheur absolue pour nos hôtes. » En cuisine, le chef Panos Papadopoulos doit relever un défi culinaire: rares sont les légumes qui poussent sur cette île baignée de soleil 300 jours par an et soumise aux assauts des vents, sirocco ou meltem. Il s’approvisionne donc sur les îles voisines et en Grèce continentale. Son credo? Des salades bio à la carte du room service et une touche de fusion au restaurant.

Malgré sa réputation de site touristique surpeuplé – depuis que Jackie Onassis a lancé la destination, dans les années 1960 –, Mykonos, petit bloc de granit en mer Égée, a encore de jolis atouts à faire valoir. Pour mieux en profiter, oubliez l’été et son fourmillement incessant. Optez plutôt pour l’avant ou l’arrière-saison : mai, juin, septembre ou octobre. Vangelis Daktylides le confirme : «Le climat y est alors plus doux. Et on redécouvre un Mykonos moins jet-set et davantage famille. J’adore ! »

Articles connexes dans notre magazine
Zornitza Family Estate :| œnotourisme en Bulgarie
Zornitza Family Estate :
œnotourisme en Bulgarie
Cliquez ici pour lire
Landhaus Stricker, |le calme iodé de l’île de Sylt
Landhaus Stricker,
le calme iodé de l’île de Sylt
Cliquez ici pour lire