Road-trip au vert dans les Asturies

Bienvenue dans les Asturies, un paradis naturel charmant qui s’étire le long de la mer Cantabrique. Ici vous attendent des montagnes arrondies, des plages spectaculaires, des falaises à effrayer même les plus audacieux, des villages bariolés, une nature resplendissante et une cuisine mémorable.

Road-trip au vert dans les Asturies

Bienvenue dans les Asturies, un paradis naturel charmant qui s’étire le long de la mer Cantabrique. Ici vous attendent des montagnes arrondies, des plages spectaculaires, des falaises à effrayer même les plus audacieux, des villages bariolés, une nature resplendissante et une cuisine mémorable.

Venir dans les Asturies en voiture, c’est s’acclimater à la région. Après un long tunnel, le paysage qui s’offre à nous est celui d’une nature où tout se pare de vert. Les Asturies, ce sont bien sûr ces grandes villes comme Oviedo et Gijón, mais aussi le charme de ses zones rurales et de ses petits villages.

 

Nous mettons le cap sur notre première escale, Villaviciosa. Un moment fort, car c’est ici que se trouve la ría de Villaviciosa, l’un des estuaires d’une grande richesse environnementale du nord de l’Espagne. Après avoir déambulé dans les rues pavées du cœur historique, nous dînons chez Lena, la cidrerie gastronomique du chef Jaime Uz, détenteur d’une étoile Michelin pour son restaurant Arbidel à Ribadesella. La carte se compose des classiques de la cidrerie, comme le cachopo (filets de veau, jambon et fromage), l’omelette au colin ou les fruits de mer à la mode nouvelle. Et ce toujours avec les meilleurs produits de la région. Pour la boisson, demandez un accord mets et cidres. Ils en ont plus de 20 différents !
 

Le village de Villaviciosa
Le cidre des Asturies
Les « Couteaux à la Plancha » de la cidrerie gastronomique Lena, à Villaviciosa 

Le lendemain, nous poursuivons la découverte des richesses asturiennes. La journée débute par la visite de sites parmi les plus spectaculaires de la principauté : le sanctuaire et les lacs de Covadonga. En prenant la direction des pics d’Europe, un impressionnant édifice se dresse en pleine nature, le sanctuaire de la Vierge de Covadonga, lieu de pèlerinage composé de la sainte grotte creusée dans la roche de sa cascade et de la basilique. La légende raconte que Pélage le Conquérant, premier roi des Asturies et personnage clé de la reconquête de l’Espagne au VIIIe siècle, aperçut la Vierge qui le guida à une victoire qui semblait impossible. Le site est tout simplement grandiose et mérite que l’on s’y arrête.
 

La basilique de Covadonga
Photo de gauche : la Sainte grotte de Covadonga / Photo de droite : La basilique du même nom

Deuxième escale, le hameau de La Salgar, qui fait partie de la petite ville asturienne d’Arriondas. Ici se trouve la Casa Marcial, le restaurant de Nacho Manzano et de ses sœurs, qui a fêté ses 25 ans en 2018. Outre une multitude d’événements et de soirées spéciales qui ont attiré le gotha espagnol, la Casa Marcial se distingue par une offre qui privilégie les produits régionaux et locaux. Si vous décidez de goûter les menus gastronomiques, vous serez surpris par les incontournables que sont le riz au poulet fermier Caleya ou le colin accompagné de salade liquide. 
 

"Arroz con pitu" à Casa Marcial, un restaurant doublement étoilé à Arriondas

Pour notre deuxième nuit, nous élisons domicile dans le petit village de Luces, d’à peine 200 âmes. Ici se dresse l’imposant Palacio de Luces. Ce qui était un petit palais du XVIe siècle est devenu l’un des meilleurs représentants de l’offre hôtelière de la région. Au bâtiment d’origine se sont ajoutées des constructions de style moderne. Ici tout n’est que repos, paix et tranquillité puisque tout autour règne la nature. L’espace invite à la détente, à la lecture et à la promenade... Pour le dîner nous choisissons le Balcón del Sueve, le restaurant du chef Ignacio García Canellada. La carte met en valeur les produits asturiens préparés de main de maître. Nous avons adoré le salpicon de langoustines et le homard de la mer Cantabrique, ainsi que l’excellent aloyau de veau écologique asturien. Au déjeuner, ne pas manquer les plats en sauce comme la fabada (cassoulet asturien) ou le pote (ragoût asturien) ou encore les savoureuses verdinas con centollo (fèves à l’araignée de mer).

Quand vient le matin, la meilleure façon de commencer la journée n’est-elle pas de faire un peu d’exercice ? Nous profitons de la fantastique piscine couverte et climatisée dans l’espace wellness de l’hôtel. Pour le petit déjeuner, nous profitons de la charcuterie et des fromages locaux, des yaourts écologiques, d’une omelette de pommes de terre et de fruits secs.

Photo de gauche : l'entrée du Palacio de Luces / Photo de droite : la piscine couverte du Palacio de Luces

L’heure de quitter cette terre d’abondance a sonné et l’idéal est de se rapprocher du village de Lastres, à deux kilomètres de l’hôtel, connu comme l’un des plus beaux villages d’Espagne. Planté sur un flanc de colline, Lastres dévale vers la mer. Pour bénéficier d’une vue panoramique sur le village, il faut monter au point de vue de San Roque d’où l’on peut apercevoir le port, le petit village multicolore et la mer Cantabrique omniprésente.

Le village de Lastres

Photos : © Macarena Escrivà
 

 

INFORMATIONS

 
Articles connexes dans notre magazine
Se mettre au vert en Bavière
Se mettre au vert en Bavière
Cliquez ici pour lire
Douces journées d'automne | au Domaine d'Auriac
Douces journées d'automne
au Domaine d'Auriac
Cliquez ici pour lire