Meadowood, une parenthèse
créative dans la Napa Valley

Meadowood Napa Valley apaise l’esprit et stimule la créativité. Une escale œnologique de luxe nichée en pleine nature, rafraîchissante à toute époque de l’année.

Meadowood, une parenthèse | créative dans la Napa Valley

Meadowood Napa Valley apaise l’esprit et stimule la créativité. Une escale œnologique de luxe nichée en pleine nature, rafraîchissante à toute époque de l’année.

Meadowood Napa Valley attire les visiteurs par ses crus de renommée mondiale. C’est pour cette raison que je me suis rendue sur les lieux, à St. Helena, Californie, pendant la période qui s’étire du milieu de l’automne au printemps et que les habitants de la région appellent la « saison du Cabernet ». Tout d’abord pour des voyages de recherche dans des domaines viticoles, puis, quelques semaines plus tard, pour assister à un séminaire destiné aux auteurs professionnels en œnologie. À Meadowood, j’ai eu l’impression d’être un écrivain en résidence, stimulé par quelques-unes des découvertes les plus enrichissantes que l’univers viticole ait à offrir.

Contrairement à la plupart des visiteurs, je n’étais pas en vacances. Pourtant, inspirée par l’esprit de cette enclave forestière, attablée au vaste bureau de ma suite, j’ai eu davantage l’impression d’être dans un refuge d’artiste que dans un hôtel. Meadowood m’a offert un répit apaisant qui m’a permis de terminer mes projets tout en ayant le temps d’apprécier les lieux.

Le rythme ralentit, une atmosphère intime s’installe. À travers les grandes fenêtres ouvertes sur la terrasse, je ne voyais que les cimes des arbres et le ciel bleu de Californie. Les clients empruntant les sentiers de pierre, le personnel se déplaçant silencieusement dans des voiturettes de golf pour répondre aux désirs des occupants, tout cela s’estompait paisiblement en arrière-plan.
 

La chambre Tree Top, qui fut mienne pendant mon deuxième séjour, est un refuge tendrement niché dans la nature, avec ses longues fenêtres courant sur deux parois et son plafond à voûte. Un charmant cocon isolé, drapé de verdure.

Ici, aucun détail n’est négligé. Le personnel est allé jusqu’à démêler les câbles de mon ordinateur et de mon téléphone pour les replier méticuleusement avec de petits rubans signés Meadowood, dans l’attente de mon retour. Une bouteille d’eau fraîche était toujours à portée de main, ainsi qu’un crayon fraîchement taillé ou un verre de vin à la robe scintillante. Mon penchant pour le sucré a été comblé par les macarons pastel, servis sur un lit de noix de coco sucrée à mon arrivée, et les caramels de confection locale posés chaque jour sur mon lit.

Tous les soirs, le service d’œnologie du lodge m’a apporté quelques-uns des meilleurs crus de Napa sur le pas de ma porte. La baignoire profonde et les sels de bain à portée de main m’ont rappelé, chaque soir, qu’il suffit d’un tour de robinet pour plonger dans le repos et le confort. À l’extérieur, les sentiers et un labyrinthe de verdure invitent à s’échapper des murs, revigoré par le parfum frais des fougères et des conifères. Pendant un petit déjeuner au Grill, au cours duquel j’ai dégusté un savoureux cappuccino, mon regard s’est évadé sur le vert du green de golf à perte de vue, une couleur reconnaissable entre toutes, qui respire constamment la fraîcheur.
 

Image de droite : © Yann Stofer
Le refuge de Treehouse

Meadowood propose une gamme infinie de services : spa haut de gamme, taxi mis gracieusement à disposition, golf, croquet et —point d’orgue— The Restaurant at Meadowood, couronné par trois étoiles au guide Michelin. Un établissement dirigé par Christopher Kostow, l’un des quelques chefs triplement étoilés aux États-Unis. Partout, de la réception à la restauration,  le service est infiniment attentionné et sans cesse renouvelé, signe d’une véritable hospitalité. Une atmosphère particulière règne au Meadowood Napa Valley. Un sentiment d’apaisement, l’impression que chaque chose est à sa place, invite à voir le monde d’un œil nouveau et à laisser éclore de nouvelles idées.

Menu Culinaire Spa : betteraves au blé bulgur, fenouil bronze et grenade.
La suite « Estate »
Articles connexes dans notre magazine
Une oasis dans le désert de Thar
Une oasis dans le
désert de Thar
Cliquez ici pour lire
Une vie à l'œuvre pour la protection|​​des espèces en Afrique
Une vie à l'œuvre pour la protection
des espèces en Afrique
Cliquez ici pour lire