Publié le 10/09/2020

Cap Cod a tout pour plaire !

Découvrez les secrets de Cape Cod, ce paysage enchanteur qui a séduit et inspiré les âmes créatives.

Cap Cod a tout pour plaire !

Coucher de soleil sur Wychmere Harbor © Paul Blackmore

Découvrez les secrets de Cape Cod, ce paysage enchanteur qui a séduit et inspiré les âmes créatives.

La magie de Cape Cod s’empare peu à peu de vous, à l’image des volutes de sa célèbre brume. Jeff Ippoliti, maître de maison de l’auberge Chatham Inn aux côtés de sa femme Kayla, a éprouvé ce sentiment inéluctable toute sa vie. « J’ai fêté mon premier anniversaire sur la péninsule », se souvient-il, assis dans l’immense véranda de l’auberge, « et son charme reste intact. ».

Bâtie en 1830 dans un style fédéral élégant, c’est le plus vieil édifice de la presqu’île de Cap Cod. À l’intérieur de cette propriété entièrement rénovée de 18 chambres, le passé, omniprésent dans un village qui regroupe le plus grand nombre de demeures historiques du pays, se mêle à l’élégance et à l’esthétique contemporaine en parfaite harmonie. Ainsi, les planchers anciens et les cheminées accueillantes côtoient le linge de lit Matouk et les serviettes de bain Frette, tandis que des touches de modernité — telles que les douches effet pluie — s’intègrent harmonieusement sans compromettre l’histoire de son architecture.

Il règne une ambiance conviviale à Chatham, qui n’est pas sans rappeler celle de l’auberge. Les habitants flânent dans ses ruelles calmes bordées par des maisons du XVIIIe siècle, dont beaucoup portent le nom de leurs premiers occupants, et s’arrêtent pour bavarder par-dessus les clôtures blanches. « Nous tenons à ce que nos hôtes se sentent comme chez eux, avant même leur arrivée », explique Jeff Ippoliti.
 

 Bâtie en 1830 dans un style fédéral élégant, c’est le plus vieil édifice de la presqu’île.
Il règne une ambiance conviviale dans la ville ville de Chatham qui se poursuit à l’auberge.


Et on ne peut qu’être séduits en découvrant le dîner de premier choix qui nous attend. Le chef du restaurant Cuvée, Isaac Olivo, issu d’une famille de gastronomes et originaire du Queens, à New York, réinvente sans cesse sa carte en s’inspirant des saisons et de la pêche du jour. Chatham possède en effet la plus grande flotte de pêche commerciale de Cape Cod. J’ai jeté mon dévolu sur la salade de tomates anciennes récoltées le matin même, sobrement préparées mais riches en saveurs, avant de goûter les coquilles Saint-Jacques fraîches agrémentées de pêches, de champagne et de caviar Calvisius. « Le caractère local de ma cuisine est l’une de mes plus grandes fiertés », affirme le chef, alors qu’il profite d’un rare moment de répit dans la salle à manger. Sur une table voisine trône le carnet qui ne le quitte plus, dans lequel il note toutes ses idées de menu.

L’un des petits plaisirs de Cape Cod, c’est de ne pas savoir ce que la marée vous réserve, ajoute-t-il. On peut trouver du bar rayé pêché pendant la nuit comme des huîtres récoltées du côté de Pleasant Bay, à quelques pas de l’auberge. Isaac Olivo puise dans la richesse agricole du Massachusetts et s’approvisionne auprès des agriculteurs qu’il connaît depuis des années. Au printemps prochain, il cultivera son propre jardin, à l’auberge.
 

Isaac Olivo puise dans la richesse agricole du Massachusetts et s’approvisionne auprès des agriculteurs qu’il connaît depuis des années.


Bien que l’on puisse profiter du cadre de l’auberge pour se plonger, comme moi, dans l’œuvre éponyme d’Henry David Thoreau tout en dégustant des œufs Bénédicte au crabe au petit-déjeuner, c’est aussi le lieu idéal pour partir à la découverte des trésors de la presqu’île. Il suffit d’ailleurs de franchir le seuil de la porte. Sur votre droite, un sentier vous mènera rapidement au phare emblématique de Chatham, dont le signal lumineux est toujours en action, ainsi qu’à l’une des plages de sable blanc de la ville.
 

Le phare emblématique de Chatham


Sur votre gauche, longez la rue principale en direction des boutiques et des restaurants animés qui s’étendent sur près d’un kilomètre. L’occasion de déguster les chocolats du Chatham Candy Manor, trempés à la main dans des marmites en cuivre (ceux-là mêmes qui vous attendent sur votre table de nuit), de découvrir les artistes et créateurs locaux dans la boutique écoresponsable Fisherman’s Daughter ou de vous réfugier dans la librairie indépendante Yellow Umbrella Books.

Kayla Ippoliti vous recommande la clam chowder (chaudrée de palourdes) du petit stand du Chatham Pier Fish Market, l’une des meilleures de Cape Cod. Les pêcheurs y apportent leur prise tous les matins (et les phoques se plaisent à manger les restes !). Le maître de maison invite également les amateurs de pique-nique à emprunter le Beachcomber de la ville, une navette jaune vif qui vous conduira à un banc de sable privé. Quant à ceux qui souhaiteraient profiter de la nature environnante, comme le faisait le poète Henry David Thoreau, ils trouveront leur bonheur au refuge Audubon, sur l’île de Monomoy. Il abrite de nombreuses espèces, notamment des rapaces migrateurs et des oiseaux d’eau.

La ville de Chatham, nichée à l’angle de Cape Cod, est le point de départ idéal pour parcourir son littoral de plus de 800 km. Empruntez l’une des Volvo mises à disposition par l’auberge pour vous diriger vers Provincetown, site du premier débarquement du Mayflower et haut lieu culturel, sillonner le Cape Cod National Seashore ou chiner dans les magnifiques villes de Dennis et Orléans. Vous pouvez même prévoir une excursion d’une journée à Nantucket, en prenant le ferry (ne manquez pas le musée de la pêche à la baleine).

« Un jour, cette côte deviendra une station touristique pour les habitants de la Nouvelle-Angleterre qui souhaitent profiter du bord de mer », écrivait Henry David Thoreau dans Cape Cod. Le poète s’émerveillait devant le caractère sauvage de la mer, la beauté changeante des paysages et les villages pittoresques. Autant de détails qui nous fascinent encore aujourd’hui".
 

La ville de Chatham, nichée à l’angle de Cape Cod, est le point de départ idéal pour parcourir son littoral de plus de 800 km.

Photos : © Chatham Inn

 

INFORMATIONS :

 
Articles connexes dans notre magazine
Stock Exchange, |la deuxième vie de |la Bourse de Manchester
Stock Exchange,
la deuxième vie de
la Bourse de Manchester
Cliquez ici pour lire
En Armagnac, |aux bons soins des Guérard
En Armagnac,
aux bons soins des Guérard
Cliquez ici pour lire