Les 5 coups de cœur
de Michel Rochedy
au Chabichou
de Courchevel

Pionnier des tables étoilées en altitude, Michel Rochedy, un jeune homme qui vient de fêter ses 80 ans, dirige le Chabichou, unique établissement Relais & Châteaux de la station star des 3 Vallées. Il nous en livre ses 5 coups de cœur.

Les 5 coups de cœur |de Michel Rochedy |au Chabichou |de Courchevel

Pionnier des tables étoilées en altitude, Michel Rochedy, un jeune homme qui vient de fêter ses 80 ans, dirige le Chabichou, unique établissement Relais & Châteaux de la station star des 3 Vallées. Il nous en livre ses 5 coups de cœur.

Photo du chef Michel Rochedy, Chabichou Courchevel

1 - Ma piste préférée
« Je skie toujours et j’adore ce vaste domaine qui va du glacier à la forêt. Je devrais vous dire que ma piste préférée est celle que l’on a baptisée Chabichou, mais pour moi le tracé emblématique de Courchevel c’est la Combe de la Saulire. D’en haut, à 2700m, le panorama est sublime. Certains clients de l’hôtel comme Michel Sardou sont mordus de ski, mais d’autres, comme Margaret Thatcher que nous avons reçue quatre saisons de suite, viennent ici sans jamais skier. »

2 - Ma chambre favorite
« Nous avons 42 chambres et suites au Chabichou. J’adore celles qui ont une cheminée, mais elles sont peu nombreuses, 4 seulement. J’ai un faible aussi pour la 77, non loin du spa. C’est un cocon tapissé de bois, et la porte d’entrée est basse, on doit baisser la tête en y entrant si l’on est grand. Elle dispose d’une petite terrasse  qui donne directement sur les pistes, comme une entrée secrète. »

3 - Mon plat fétiche
« J’aime avant tout sublimer les produits les plus simples. C’est le cas de ce poireau servi tiède avec des huîtres en plusieurs façons. Ce beau légume, qui vient d’un producteur du coin, est cuit très longuement sous vide et à basse température dans un jus de truffe. Un plat mis au point avec Stéphane Buron qui m’aide à maintenir les deux macarons Michelin que nous affichons depuis plus de 30 ans. »

4 - Ma photo emblématique
« Quand nous avons pris les rênes du Chabichou avec mon épouse Maryse, en 1963, voilà à quoi il ressemblait. Il n’y avait que 9 chambres, dont 4 mansardées. Nous logions sur place, mais quand les clients étaient trop nombreux nous attendions la fin du service pour dresser un lit de fortune pour nous-même dans la salle à manger. Ces soirs-là, nous n’étions pas mécontents quand les gens ne s’attardaient pas à table… »

5 - Mon souvenir à rapporter
« Un beau morceau de Beaufort : voilà une vraie gourmandise en souvenir de votre séjour savoyard. Vous pouvez en faire l’emplette à la Coopérative laitière de Moutiers, qui a 2 magasins dans la station. Et pour le découper, pourquoi pas un opinel au manche noir que nous faisons fabriquer en exclusivité pour le Chabichou ? »

Articles connexes dans notre magazine
Vevey, | la fête d’une génération
Vevey,
la fête d’une génération
Cliquez ici pour lire
Villa Cordevigo, | histoire d'amour à Vérone
Villa Cordevigo,
histoire d'amour à Vérone
Cliquez ici pour lire