Une bouteille à la mer !

A une heure en voiture de Biarritz, Martin Berasategui, chef basque espagnol trois étoiles, a réuni sa jeune équipe dans la cuisine ouverte de son restaurant situé à Lasarte-Oria, communauté autonome basque.

Une bouteille à la mer !

A une heure en voiture de Biarritz, Martin Berasategui, chef basque espagnol trois étoiles, a réuni sa jeune équipe dans la cuisine ouverte de son restaurant situé à Lasarte-Oria, communauté autonome basque.

Sur la grande plage de Biarritz, chaque matin, en fonction de la marée, les surfeurs s’entrainent à dompter les rouleaux de l’océan Atlantique. On observe ces danseurs océaniens évoluer avec grâce sur les vagues rugissantes.

Le restaurant du chef Martin Berasategui à Lasarte-Oria
 

Pendant ce temps, à une heure en voiture de cette station balnéaire réputée, Martin Berasategui, chef basque espagnol au large sourire, a réuni sa jeune équipe de cinquante personnes dans la cuisine ouverte de 350 mètres carrés de son restaurant situé à Lasarte-Oria, communauté autonome basque. 

Il a appris à dompter les déferlantes pour s’imposer comme l’un des chefs les plus créatifs et talentueux d’Espagne (trois étoiles Michelin). En professionnel aguerri, il distribue ses conseils dans un silence de cathédrale afin que le service soit parfait pour les quarante heureux convives attendus.

Son menu ressemble à une carte des vins. Chaque plat a sa date de naissance.

Comme les grands flacons millésimés, le temps ne semble pas avoir d’emprise, notamment sur ce mille-feuille caramélisé d’anguille fumée, foie gras, petits oignons et pomme verte élaboré en 1995. La jeune sommelière, d’origine argentine, Valentina Littman, passionnée (pourrait-il en être autrement ?) s’approche délicatement avec, dans ses mains frêles, la fameuse « wine lists ».

Elle a à son service, au troisième sous–sol du restaurant, plus de 10 000 bouteilles venues des plus grands terroirs du monde : David Leclapart, Jacques Lassaigne, Jacques Selosse…pour les champagnes ou encore Clos Rougeart « Brèze » 2009.  Les vins espagnols ont une place de choix.

Nous sommes comme des enfants devant un magasin de jouets tellement la collection est originale et judicieuse.

La vie étant une découverte perpétuelle, laissons-nous guider par Valentina. Depuis bientôt trois années qu’elle officie dans cette salle ouverte sur la colline verdoyante, elle est à même de trouver l’accord parfait. Elle apporte un Rioja blanc, Vina Tondonia de 1991. Incroyablement frais, sans aucune altérité, avec sa parfaite maturité, il est un guide qui nous transporte.

 

Direction ensuite l’ile de Mallorca avec le domaine Anima Negra (Il produit des vins parmi les plus singuliers d’Espagne) et son millésime 2013 dont les effluves de thym, de fruits rouges et d’épices s’échappent de nos verres. Nous sommes une bouteille à la mer. Qu’il est bon de se laisser bercer par les flots !

Articles connexes dans notre magazine
Paz Levinson, | la fascination du vin
Paz Levinson,
la fascination du vin
Cliquez ici pour lire
Deux siècles de | scotch dans un verre
Deux siècles de
scotch dans un verre
Cliquez ici pour lire