Un « petit coin de Paris » à Bucarest

Installé dans un quartier historique de la ville, Le Bistrot Français invite à remonter le temps jusqu’au début du XXème siècle, à l’époque où la ville de Bucarest était surnommée « Le Petit Paris ».

Un « petit coin de Paris » à Bucarest

Installé dans un quartier historique de la ville, Le Bistrot Français invite à remonter le temps jusqu’au début du XXème siècle, à l’époque où la ville de Bucarest était surnommée « Le Petit Paris ».

Blotti au cœur d’une rue pavée, près de l’Athénée roumain, à Bucarest, Le Bistrot Français est une figure plutôt atypique dans le paysage culinaire local. Dans une ville où les bistrots tendance et décontractés gagnent en popularité, peu de restaurants empruntent délibérément la voie de la gastronomie fine. Parmi eux, Le Bistrot Français s’est fixé comme mission de raviver un chapitre vibrant d’énergie de l’histoire de la ville, en y ajoutant le filtre de la modernité.

Au début du XXe siècle, Bucarest était un mélange bouillonnant de cultures. Un tableau vivant unique au monde, ligne de démarcation entre les influences de l’Orient et des Balkans, ouvert à une Europe « à la française ». Mode, architecture, restaurants, écrits et peintures, transformation des modes de vie urbains : la France imprime alors sa marque dans tous les domaines, jusque dans la langue. La ville est bientôt surnommée « Le Petit Paris ». Bon nombre de ses monuments emblématiques datent des années 1900, dont l’Athénée, temple de l’art et de la culture en Roumanie, conçu par l’architecte français Albert Galleron.

Cristian Preotu, qui a longtemps vécu en France, apprécie tout particulièrement les élégantes anecdotes de l’époque du Petit Paris. Lorsque l’ancienne maison de l’architecte Albert Galleron est mise en vente en 2016, il décide sur-le-champ d’y relocaliser son restaurant, ouvert trois ans plus tôt. Huit mois plus tard, Le Bistrot Français devient le premier membre de Relais & Châteaux en Roumanie.

L’atmosphère du Bistrot Français ressemble à s’y méprendre à un voyage dans le temps. Dans cette villa néoclassique, boiseries, détails en marbre et lustres classiques côtoient une impressionnante collection d’art, avec des tableaux signés par les plus grands maîtres roumains du XXe siècle. Au second regard, la galerie se dévoile sous un jour encore plus intrigant. La majeure partie des œuvres exposées sont des portraits de femmes du début du XXe siècle, qui ont peut-être visité la villa à l’époque où Albert Galleron y résidait. Le soin du détail, poussé à son paroxysme.

Le magnifique piano à queue August Förster parachève cette plongée dans le temps. Par moments, ce monument reprend vie, car un grand nombre de musiciens viennent dîner ici après leur performance à l’Athénée roumain. Avec un peu de chance, vous aurez peut-être droit à un concert improvisé pendant votre dîner au Bistrot Français.

Si le cadre semble empreint de nostalgie, c’est loin d’être le cas dans l’assiette. Le célèbre chef français Sébastien Gravé du restaurant Pottoka, à Paris, a travaillé au côté du jeune talent roumain Sorin Miftode pour élaborer un menu qui conjugue le meilleur des deux pays. Le résultat est une cuisine française moderne aux influences roumaines, travaillée avec des produits exceptionnels.

Le homard breton et le poulet de Bresse sont judicieusement associés au Mangalița, race de porc emblématique de la région, ou aux truffes noires de Transylvanie. De saison en saison, le terroir local étend son envergure, à chaque fois que l’équipe découvre de nouveaux producteurs faisant preuve de constance sur un marché en évolution rapide.

Oeuf mollet croustillant, risotto de fregola et chanterelle, émulsion d'Ossau-Iraty et de chorizo

Homard de Bretagne rôti au beurre d'ail, fenouil braisé, polenta crémeuse

Si vous appréciez le bon vin, ne cherchez pas plus loin. Le Bistrot Français est titulaire du prix d’excellence Wine Spectator Best of Excellence Award depuis 2016, grâce à sa cave impressionnante, composée de crus de France, d’Italie et de Roumanie. Chaque année, Cristian Preotu et le maître de maison Călin Căpușan dégustent et sélectionnent personnellement quelques-uns des meilleurs vins de Roumanie. La carte actuelle compte 200 références locales. Le Bistrot Français est le premier établissement à porter le sceau de Relais & Châteaux en Roumanie. Passionnés de voyages et fans de la première heure, nous sommes enchantés de voir apparaître le caractère unique de Relais & Châteaux dans notre ville d’origine.

Articles connexes dans notre magazine
Raconter 150 ans d’Histoire| de la cuisine française au Japon
Raconter 150 ans d’Histoire
de la cuisine française au Japon
Cliquez ici pour lire
Le goût de la montagne | dans l'assiette du Flocons de Sel
Le goût de la montagne
dans l'assiette du Flocons de Sel
Cliquez ici pour lire