Publié le 22/03/2022

Aux quatre points cardinaux,
dix merveilleux jardins

Parcs ébouriffés ou taillés au cordeau, embaumés de parfums ou fleurant l’herbe coupée, soulignés de fleurs et parsemés de gloriettes ombragées… autour de la planète, les jardins invitent à un voyage dans le voyage et à une respiration en osmose avec l’écosystème.

Aux quatre points cardinaux, |dix merveilleux jardins

Ballynahinch Castle, Connemara, Irlande

Parcs ébouriffés ou taillés au cordeau, embaumés de parfums ou fleurant l’herbe coupée, soulignés de fleurs et parsemés de gloriettes ombragées… autour de la planète, les jardins invitent à un voyage dans le voyage et à une respiration en osmose avec l’écosystème.

1- Casa Velha do Palheiro, Funchal, Madère

Vigie verte sur la mer


En 1804, le comte de Carvalhal érigea son domaine au-dessus de l’Atlantique. Passionné de botanique, grand voyageur, il planta des milliers d’hibiscus, de bougainvilliers, de jacarandas, de camélias et des arbres, aujourd’hui plus que deux fois centenaires, tels les impressionnants metrosideros néo-zélandais. Ainsi naquirent les légendaires jardins do Palheiro. Nombre des végétaux d’origine, choyés par la famille Blandy subsistent enrichis de nouvelles espèces sur les 150 hectares. Un trésor vivant.

 

2- Ballynahinch Castle, Connemara, Irlande

Parc sans frontières


En pleine campagne, entre lacs, rivières et forêts, les 280 hectares de ce château de conte de fées se confondent avec la nature. Les pelouses flirtent avec les rives de l’Owenmore et les arbres se reflètent sans vergogne sur ses eaux poissonneuses. Ici, espaces vierges préservés et terres jardinées se mêlent intimement. Seul le jardin clos de hauts murs fait bande à part. Accès réservé aux hôtes qui le découvrent en compagnie du jardinier veillant sur ses fleurs et fruits comme sur un nouveau-né… Joyau aux couleurs arc-en-ciel.

 

3- Villa Gallici, Aix-en-Provence, France

Exubérance italienne


À 500 m du centre historique, la demeure du XVIIIe parée de charmes florentins, dévoile, au-delà de sa grille en fer forgé, trois hectares de verdure que parfument, l’été, les lavandes et les roses. Dans les parterres, la flore s’épanouit au rythme des saisons et les cyprès s’étirent vers le ciel. Sur les terrasses, les platanes centenaires ombragent des déesses de pierre. Le jardinier, expert en art topiaire, taille avec minutie des feuillus s’égayant dans les massifs en vis-à-vis de sculptures contemporaines colorées pour une invitation à une balade romantique.

 

4- Landgoed Hotel Het Roode Koper, Ermelo, Pays-Bas

Duo avec la lande


Les rosiers alignés comme un jour de parade ourlent les carrés de pelouse et aucune feuille ne dépasse des haies de buis de ces 3 000 hectares dessinés à l’anglaise. Un miracle d’équilibre, de noblesse, avec, de-ci de-là, un rien de fantaisie chiffonnée, presque excentrique, comme les aiment les gentlemen gardeners. Dans ce cadre ciselé, un cottage, une chaumière et quelques annexes de charme s’éparpillent entre la forêt de Veluwe, classée parc naturel, et les landes couvertes de bruyères. Les hôtes de cet ancien domaine d’un comte d’Indonésie hollandaise s’y hasardent à l’affût des animaux sauvages surgissant parfois des bois.

 

5- Villa della Pergola, Alassio, Italie

Parfum de Méditerranée


Sauvés in extremis de la spéculation immobilière, grâce à la mobilisation spontanée des amoureux des lieux rares et historiques, La Villa della Pergola et ses jardins botaniques de deux hectares ensorcellent les hôtes de ses quinze suites. Le mot paradis n’a rien de galvaudé pour qualifier cette profusion de végétaux, plus de 5 000 espèces, dont des collections uniques au monde d’agapanthes et de glycines. Une palette de couleurs, un bouquet de senteurs enivrantes qui s’imposent et se succèdent au fil des heures et des mois. 

 

6- The Inn, Little Washington, Virginie, États-Unis

Un tableau en couleurs


Dans la jolie auberge style Hamptons, auréolée de trois étoiles au Michelin, au pied des Blue Ridge Mountains, les 18 chambres ne portent pas des noms de fleurs mais de cuisiniers célèbres. En revanche, le chef, Patrick O’Connell adore, comme les convives, flâner dans le jardin où se déclinent des fleurs bleues, mauves et jaunes, dans la serre et sous la gloriette embellie de plantes vertes… Cadre champêtre pour une adresse épicurienne, à une heure seulement de Washington par la route.

 

7- Hotel del Parque, Guayaquil, Équateur

Exubérance tropicale


Dans la touffeur parfois éprouvante de l’air humide de ce grand port sur le Pacifique, cette harmonieuse maison coloniale, menacée de destruction il y a 40 ans, a tout d’une escale cocon. Sauvée, déplacée, reconstruite planche par planche sur les rives du Rio Daule, elle cache un immense jardin tropical où bananiers, cacaoyers, plantes saprophytes, orchidées, fougères arbustives envahissent le moindre espace. Chacune des 44 chambres révèle cette enclave végétale que se disputent les perroquets et les singes araignées. Un avant-goût de jungle équatorienne.

 

8- Park Hotel Sonnenhof, Vaduz, Liechtenstein

Ondulante végétation


Semé de graminées en grosses touffes mouvantes, à l’aplomb des Alpes et du château de Vaduz, le vaste jardin avec ses allées bordées de vignes et de rosiers adoucit les lignes sobres de l’hôtel. Aussi romantique l’hiver sous la neige qu’au printemps parsemé de milliers de fleurs des champs ou à l’automne recouvert d’un manteau de feuilles rousses, les hôtes s’y installent volontiers pour savourer un verre de vin blanc accompagné d’Appenzell, le fromage très typé portant le nom de la région. Promesse de sérénité.

 

9- Delaire Graff Lodges & Spa, Stellenbosch, Afrique du Sud

Joyau en son écrin


Sertis entre vignes et collines, les seize lodges jouissent d’un panorama unique s’étendant jusqu’à la montagne de la Table. Laurence Graff, joaillier, propriétaire des lieux, sensible à la beauté sauvage de cette terre africaine et à sa biodiversité, a souhaité qu’y cohabitent 350 plantes indigènes recensées par un botaniste, espèces cultivées non invasives et vignoble d’excellence. Grand collectionneur d’art africain contemporain, il a prolongé sa galerie hors des murs, mariant sculptures et végétaux. Une exposition à ciel ouvert.

 

10- Otahuna Lodge, Canterbury, Nouvelle-Zélande

Horticulture passionnée


Méli-mélo de styles, ce domaine victorien du XIXe siècle vaut autant pour ses jardins que pour son intérieur avec ses boiseries d’origine, ses vitraux et ses 17 cheminées au tirage flamboyant. Au début du XXe siècle, un jardinier sema des jonquilles avec une telle générosité que leurs corolles jaunes dentelées envahirent le terrain vierge. La ville profita des bulbes excédentaires pour égayer les espaces publics. Aujourd’hui, si les jonquilles batifolent toujours, Otahuna Lodge s’enorgueillit davantage de ses jardins historiques où une escouade de jardiniers cultive 120 variétés de fruits et de légumes qui alimentent sa table.

 

Articles connexes dans notre magazine
10 villas pour s’évader en tribu
10 villas pour s’évader en tribu
Cliquez ici pour lire
Seul au monde
Seul au monde
Cliquez ici pour lire