10 Hot Spots à Dublin

Vous avez quelques jours ou quelques heures seulement à passer dans la capitale irlandaise ? Nous levons le voile sur dix lieux hautement recommandables à notre goût : musées, restaurants, boutiques… Petit vade-mecum pour grands plaisirs.

10 Hot Spots à Dublin

Vous avez quelques jours ou quelques heures seulement à passer dans la capitale irlandaise ? Nous levons le voile sur dix lieux hautement recommandables à notre goût : musées, restaurants, boutiques… Petit vade-mecum pour grands plaisirs.

1. PÉDALER EN VERSION ÉLECTRIQUE À TRAVERS LA VILLE. Ouvert à l’été 2015 par trois amis dublinois, The Lazy Bike Tour Company propose de visiter la ville sans trop fatiguer ses mollets. Les vélos orange sont en effet à assistance électrique, et on visite avec un guide qui commente les lieux. Départ 3 fois par jour. 2h de balade pour 25€.

2. S’HABILLER COMME UN MOD’S AU REBIRTH OF COOL. Le quartier de Temple Bar regorge de friperies, mais ROC (Rebirth Of Cool) n’en est pas exactement une. Son propriétaire, Eamon, vend des pièces neuves, mais d’esprit sixties : veste trois boutons à revers fins, écharpe en soie Tootal, manteau en laine brossée. Yes, c’est cool !

3. ACHETER DES SAVONS AU CITRON CHEZ SWENY’S. En 1904, Mr Bloom, le héros du fameux roman Ulysses de James Joyce, y achetait ses savons au citron. Depuis lors la pharmacie est restée dans son jus. Un incroyable capharnaüm, tenu par de pittoresques bénévoles. 5€ pour ces savons au parfum très littéraire !

4. FRISSONNER DANS UNE PRISON DÉSAFFECTÉE . Après la Brasserie Guinness, l’ancienne prison de Kilmainham, est le deuxième lieu le plus visité de Dublin. Fermée en 1924, c’est devenu un musée, témoin de la violente répression des indépendantistes irlandais. Architecture impressionnante et cafétéria à éviter. On y sert encore une nourriture qui rend hommage à la gastronomie carcérale.

5. S’OFFRIR UN BURGER DE BŒUF CUIT EN DOUCEUR. Dans un décor post industriel (sol en béton ciré, cageots au plafond), Pittbros BBQ affiche un sacré rapport qualité/prix (formule déjeuner à 10€). Lentement cuits au feu de bois : poulet, bœuf et cochon en provenance des fermes irlandaises et sept bières locales. Ça change du pub.

6. DÉCOUVRIR L’ATELIER DE FRANCIS BACON DANS UN AQUARIUM. La Hugh Lane Gallery possède quelques chefs-d’œuvre, mais le clou du musée (gratuit) reste le studio du peintre Francis Bacon. Démontés avec ses 7000 objets, depuis Londres, les murs et tout le contenu de la pièce sont réinstallés ici dans un aquarium de verre. Bacon était né à Dublin.

7. SIROTER UN COCKTAIL DE 1830 EN AMOUREUX. Banquettes rouges et papier peint XIXe siècle, bougies sur les tables et toit de tôle escamotable : ce bar improbable est l’endroit le plus trendy et le plus planqué en ville. Derrière une porte noire et anonyme, on y sert punchs et cocktails vintage comme le whiskey smash, inventé en 1830.

8. RENDRE VISITE À EILEEN, STAR DU DESIGN. L’Irlandaise Eileen Gray, amie de Le Corbusier, fut une pionnière du travail de la laque, puis du style moderniste. Ses archives ont été rachetées en 2002 par le Museum of Decorative Art and History. Une exposition permanente présente ici l’œuvre de cette créatrice iconoclaste.

9. S’OFFRIR UNE BOUGIE AUX SENTEURS VIKING. Qui édite avec les artisans du cru ces bougies Dylfin, hommages aux vikings, avec leurs senteurs de bois humide, de genièvre et de romarin ? Indigo & Cloth, un studio de création, qui propose aussi une boutique de mode masculine à l’étage et un coffee bar au rez-de-chaussée.

10. SACRIFIER AU CULTE DU FISH & CHIPS. Ce serait un péché que de quitter l’Irlande sans avoir croqué un traditionnel Fish & Chips. Cap pour cela sur Howth, le port situé à une dizaine de kilomètres de Dublin. Ici, les phoques baguenaudent souvent entre les bateaux. Pour le F&C, notre suggestion : Crabby Jo’s.

 

Articles connexes dans notre magazine
Le Tour de France |en 10 étapes culinaires
Le Tour de France en 10 étapes culinaires
Cliquez ici pour lire
10 manières de se dire « oui » | comme au cinéma
10 manières de se dire « oui »
comme au cinéma
Cliquez ici pour lire