10 hot spots à Leeuwarden,
capitale européenne de la culture

Tout au nord des Pays-Bas, dans la province de la Frise, cette petite cité d'à peine 100 000 habitants était jusqu'ici méconnue. Désignée capitale européenne de la culture en 2018, on en profite pour découvrir le charme de ses canaux, ses 600 monuments, et ses adresses incontournables ou trendy.

10 hot spots à Leeuwarden,|capitale européenne de la culture

Tout au nord des Pays-Bas, dans la province de la Frise, cette petite cité d'à peine 100 000 habitants était jusqu'ici méconnue. Désignée capitale européenne de la culture en 2018, on en profite pour découvrir le charme de ses canaux, ses 600 monuments, et ses adresses incontournables ou trendy.

1. Profiter de cette année spéciale

 

Musique, théâtre, expos, performances artistiques : plus de 800 événements jalonnent 2018, année de  la nomination de Leeuwarden en tant que capitale européenne de la culture. Le programme Sense of Place, multiplie par exemple les installations éphémères de Land art à travers toute la Frise. A Leeuwarden même, on découvrira ainsi  près de la gare, « Panorama de l’eau », une structure de bois de 20 mètres de diamètre et 3mètre de haut, où le spectateur peut déambuler, comme au milieu des flots.

 

2. Déjeuner sur les canaux

 

Ouvert l’an dernier au bord d’un des canaux du centre ville, Roast est l’adresse cool du moment. Une grande salle sous verrière, deux terrasses (dont une sur le quai), le tout ouvert 7 jours sur 7. Au menu : rillettes de bœuf et sa salade de betterave, demi-poulet à la broche, panna cotta et rhubarbe. Pour accompagner tout cela un choix de 23 bières et un délectable cidre fumé au miel.

 

3. Craquer pour un jean ou un vase

 

C’est un frère et une sœur, Lieuwe et Itske, respectivement 24 et 27 ans, qui ont eu cette idée. Amoureux de la mode et de la brocante (leur père était dans la partie), ils ont ouvert cette vaste boutique qui mêle leurs deux passions. Dans un même espace ils vendent denim et t-shirts, ainsi que des meubles et bibelots vintage. Principalement des années 50 ou de style industriel. Les prix des antiquités sont aussi doux que le nom de la boutique est imprononçable : Hardwerk & Fogeltje. Répétez-le pour voir !

 

4. Faire une halte chez une princesse

 

Maria-Louisa van Hessen-Kassel ne vous invitera pas pour prendre le thé, elle n’est plus de ce monde. Cela ne vous empêchera pas de visiter sa salle à manger et même son palais tout entier. La demeure de cette princesse de la famille d’Orange-Nassau, édifiée au 18e siècle abrite en effet désormais, un superbe musée dédié à la mosaïque. Un vaste panorama qui va d’un bol céladon chinois vieux de 10 siècles jusqu’à des œuvres de Picasso.

 

5. Se mettre sur la piste d’une espionne

 

Le monde entier connaît Margaretha Zelle. Du moins sous son pseudonyme de Mata-Hari. Peu de gens savent en revanche que cette danseuse, courtisane et espionne est née à Leeuwarden en 1876. De sa maison d’enfance aux murs rouges, en passant par la petite statue qui la représente ou l’étonnant musée de voitures anciennes dont la propriétaire a consacré quelques vitrines à la belle, tout la ville admire secrètement sa sulfureuse native.

 

6. Se glisser sous un pont de faïences

 

Pas moins de 7000 carreaux bleu et blanc de faïence vernissée recouvrent ce pont qui enjambe la Murk à quelques kilomètres au nord de la ville. Chacun d’entre eux représente un des patineurs qui a participé au mythique circuit des 11 villes néerlandaises, quand le grand froid gèle tous les cours d’eau. La dernière course a eu lieu en 1997. L’œuvre d’art pour sa part a été inaugurée en 2001.

 

7. Flâner dans les expos du Friesmuseum

 

Ultra design, le musée de la Frise est un cube de verre et de bois posé en plein cœur de ville. A ne pas rater actuellement, et jusqu’au 28 octobre, l’exposition sur MC Escher, artiste né à Leeuwarden, et qui inventa l’art de l’illusion optique. Escaliers sans fin, animaux s’emboitant les uns dans les autres, et autres prouesses visuelles jalonnent ce parcours aux images renversantes. Dans tous les sens du terme.

 

8. Tester deux rectangles fameux

 

Des deux parallélépipèdes les plus célèbres en ville, l’un est à gravir, l’autre est à croquer.
Le premier est la tour d’Oldehove, (mal) construite en 1529 puisqu’elle penche. A son sommet -40 mètres, soit 183 marches- vue sublime et vertige garanti dans une cabine de verre en surplomb du vide. L’autre rectangle illustre ici ? Le suikerbrood, pain brioché au sucre, spécialité frisonne, à acheter entre autre à la boulangerie Salverda.

 

9. Rêver sous un ciel en bois du 18e siècle

 

L’escapade à ne rater sous aucun prétexte. A 20km à l’ouest de Leeuwarden, la charmante petite ville de Franeker recèle un trésor : le plus ancien planétarium en état de marche dans le monde. Astronome amateur, Eise Eisinga, conçu et réalisa au 18e siècle dans l’unique chambre/salon de son domicile, cet extraordinaire plafond mécanique qui reproduit la marche du système solaire. La science rejoint ici la poésie. Le lieu est en attente de classement par l’UNESCO au Patrimoine Mondiale de l’Humanité.

 

10. S’offrir une halte gourmande en partant

 

En quittant Leeuwarden, sur la route du retour pour prendre votre avion ou votre train à Amsterdam, une pause s’impose à Giethoorn, au Relais & Châteaux  De Lindenhof.  En mai dernier, Martin Kruithof et son épouse Marjan ont inauguré un cottage qui a doublé le nombre de leurs chambres (12 désormais !). En pleine campagne hollandaise sillonnée de canaux, l’endroit est réputé pour les talents culinaires de Martin, 2 étoiles au Michelin. Granité d’oseille pour accompagner le crabe, chevreuil confit en raviole, soufflé au citron. On en redemande !

Articles connexes dans notre magazine
Le Tour de France |en 10 étapes culinaires
Le Tour de France en 10 étapes culinaires
Cliquez ici pour lire
10 manières de se dire « oui » | comme au cinéma
10 manières de se dire « oui »
comme au cinéma
Cliquez ici pour lire