10 hot spots à Glasgow

Edimbourg vs. Glasgow. Les deux grandes villes écossaises sont sans cesse en compétition. Mais la première est aussi policée que la seconde est déjantée. Petit itinéraire en dix lieux qui vous en apporteront la preuve : bars, musées, jardins, boutiques...

10 hot spots à Glasgow

Escalader la statue du duc de Wellington pour la couronner d'un plot orange est le sport préféré des Glaswégiens depuis trente ans. Décoiffée par la municipalité, recoiffée par les habitants la nuit suivante, la statue est devenue le symbole de l'esprit rock'n'roll de la cité écossaise.

Edimbourg vs. Glasgow. Les deux grandes villes écossaises sont sans cesse en compétition. Mais la première est aussi policée que la seconde est déjantée. Petit itinéraire en dix lieux qui vous en apporteront la preuve : bars, musées, jardins, boutiques...

1. Allez boire un verre à l’église

Un dicton local l’affirme : « On rigole plus à un enterrement à Glasgow qu’à un mariage à Édimbourg ». En tout cas, les Glaswégiens n’ont pas leur pareil pour transformer leurs églises en théâtre, en bibliothèque, ou en bar et restaurant. Depuis 2004, Oran Mor propose ainsi au déjeuner, sa formule « A play, a pie, a pint » : un spectacle, une part de tarte salée et une pinte de bière. Un miracle !

 

2. Laissez-vous transporter dans un musée

Glasgow possède plus de vingt musées et galeries d’art de niveau international… et pour la plupart accessibles gratuitement. Le Riverside Museum est l’un d’entre eux. On retombe en enfance dans ce colossal musée des transports. Plus de 7 000 m2 de salles d’exposition, avec des voitures accrochées du sol au plafond, des locomotives, des autobus... L’architecture extérieure, signée Zaha Hadid, est extra !

 

3. Prenez le thé chez un architecte

La ville célébrait en 2018 le 150e anniversaire de la naissance de Charles Rennie Mackintosh, son enfant prodige. Cet architecte star de l’Art nouveau a notamment dessiné chaque détail du salon de thé Mackintosh at the Willow, inauguré en 1903. Fermé pendant quatre ans pour restauration, il a rouvert en juin 2018. Et c’est enchanteur, au petit déjeuner, au déjeuner et bien sûr à l’heure du thé. Le salon propose une formule avec petits sandwichs et pâtisseries home made. À moins que vous ne préféreriez un « whisky afternoon tea ».

 

4. Envoyez-vous en l’air

Imaginez une mer de trampolines, installés côte à côte dans un ancien hangar de la fin du XVIIIe siècle, avec ses murs de briques et ses hautes fenêtres en arcade. Vous êtes au Ryze. Ici le sol est mou, et vous y rebondissez à loisir. Plus de 5 000 m2 pour tester votre équilibre et votre endurance. Les ados adorent, les adultes y sautent de joie en musique et sous les stroboscopes chaque vendredi et samedi soir. 

 

5. Sapez-vous vintage

Le West End est le quartier à la fois jeune et bobo de Glasgow. Pas étonnant qu’on y trouve la belle université (qui servit de décor au tournage de la saga Harry Potter), les murals les plus inspirés et les meilleures boutiques vintage. Notre préférée ? La Glasgow Vintage Company. Deux étages de vêtements de seconde main pour elle et lui. Les pièces remontent jusqu’aux années 1950, et les prix sont doux. Un grand choix par exemple de pulls Aran, tricotés en laine écrue, à des prix très accessibles.

 

6. Savourez une halte bio

So fresh ! Depuis bientôt quarante, ans c’est au rez-de-chaussée d’un immeuble classé, et datant de 1897, que le magasin Roots, Fruits & Flowers propose le top du bio à Glasgow. Outre pour les fleurs de saison, on vient s’approvisionner ici des meilleurs fruits et légumes. Mini-citrouilles Munchkin, pommes de terre Golden Wonder ou Savoy s’achètent telles quelles, ou se consomment sur place, transformées en soupe du jour.

 

7. Faites une pause botanique

Glaschu (place verte), c’est le nom en gaélique de Glasgow. Un patronyme qui n’est pas usurpé quand on sait que la ville compte 90 parcs et jardins, pour une densité de population sept fois moins élevée que Paris, dont la taille est similaire. Notre chouchou ? Les Jardins botaniques. Pas moins de douze serres victoriennes, qui abritent orchidées, cactus, palmiers et statues de marbre. Entrée gratuite et, aux beaux jours, pique-nique recommandé sur les pelouses.

 

8. Dégustez la meilleure pizza en ville

C’est bondé, c’est bruyant, et en plus on ne peut pas réserver. Si on vous en parle pourtant c’est que c’est tout simplement exquis… Paesano est une institution. Leur huile d’olive vient des Abruzzes, leurs tomates et mozzarellas de Campanie, et leurs fours à bois ont été fabriqués sur place par des Napolitains. Neuf pizzas à la carte, croustillantes et généreuses, à accompagner de petites salades. On adore.

 

9. Offrez-vous un concert

Ici ça swingue à mort : rock, pop, folk ou classique… Glasgow labellisée « cité musicale » par l’Unesco, propose en moyenne 130 concerts par semaine. On vous recommande la Barrowland Ballroom. Une salle de 2000 places où se sont déjà produits David Bowie, Oasis ou U2. L’endroit, à l’est de la ville, se repère de loin : son néon animé est le plus grand de tout le Royaume-Uni.

 

10. Prenez un cocktail au tribunal

Pilastres doriques, moulures et sculptures à foison, verrière ouvragée : le Corinthian Club a du style. Normal, ce bâtiment édifié en 1842 et désormais classé fut une banque, puis un tribunal, avant d’abriter aujourd’hui entre ses murs une brasserie chic, trois bars et même un casino. Notre spot préféré ? Le Tellers Bar, au premier niveau, avec son long comptoir en miroirs et sa carte proposant plus de vingt cocktails.

INFORMATIONS : 
 
 

© Photos de Francis Hammond

 
Articles connexes dans notre magazine
Six expériences design | à Copenhague
Six expériences design
à Copenhague
Cliquez ici pour lire
Le Tour de France |en 10 étapes culinaires
Le Tour de France en 10 étapes culinaires
Cliquez ici pour lire