Fermer fermer
Relais & Châteaux, c’est un monde en soi, un monde à nul autre pareil. Un monde accueillant, chaleureux, gourmet, où l’exigence de haute qualité partagée par nos hôtes se conjugue à leur passion pour leur établissement et pour le terroir qui l’accueille.
Fermer fermer
L’art d’offrir Relais & Châteaux grâce à nos coffrets et chèques cadeaux CRÉATION. Pour un week-end enchanteur dans un décor d’exception, un séjour coupé du monde, ou un dîner gastronomique à la table de l’un de nos Grands Chefs, plus de 300 maisons Relais & Châteaux accueillent ceux que vous avez choisi de combler, pour une expérience inoubliable.

Bénéficiaire d'un cadeau CRÉATION ? Bénéficiaire d'un forfait LYS ?

Fermer fermer
Découvrez un véritable tour du monde de la collection des Relais & Châteaux. Quelle que soit l’occasion, quelle que soit la durée de votre séjour, chaque établissement vous proposera le meilleur de sa culture et de son terroir.





Notre chaîne TV
Consultez nos vidéos thématiques
 
 
Fermer fermer
Vivre une expérience Relais & Châteaux, c’est vivre de nouvelles sensations. Chacun de nos établissements offre d’explorer une palette sensitive incomparable, où la beauté d’un lieu, la chaleur d’un accueil et la qualité d’une table se conjuguent à la perfection. Parfums et saveurs, paysages et couleurs font de chaque séjours une moment rare et intense
Fermer fermer
Découvrez l’excellence de la gastronomie proposée dans nos établissements : Classique ou contemporaine, elle est toujours inventive et surprenante. Une créativité célébrée dans le monde entier, puisque nos Grands Chefs figurent parmi l’élite de la gastronomie mondiale.

Imprimer cette page Envoyer cette page à un ami

Hôtel et Restaurant Régis et Jacques Marcon.

Restaurant d'un Grand Chef Relais & Châteaux et hôtel dans un village. France,Saint-Bonnet-le-Froid

Régis et Jacques Marcon

Chef
Hôtel et Restaurant Régis et Jacques Marcon Saint-Bonnet-le-Froid 43290

Régis : En 1956, la fameuse année du froid, mes parents, paysans, durent •quitter leur ferme, et comme il fallait bien vivre, ma mère s'est mise à travailler au café du village. Mon père était alors marchand de vins.

Quelques années plus tard, ma mère commença à proposer des casse-croûtes et aménagea des chambres. J'ai vécu dans cette ambiance. Ma mère connaissait parfaitement tous ses clients et les considérait comme des amis.

En 1979, j'ai repris l'hôtel familial et j'ai voulu perpétuer les traditions d'accueil attachées à cette maison. L'évolution du restaurant a impliqué un personnel de plus en plus nombreux, particulièrement en cuisine. C'est ce qui a motivé la construction d’un nouveau restaurant sur la colline... Et puis comment résister à l'envie d'offrir une telle vue à nos convives ?

Notre souhait est que les repas soient de véritables fêtes. Des recettes reflets de la nature environnante, de notre personnalité, de la tradition. Des produits généreux et étonnants... Les herbes du printemps, les volailles, les viandes d'élevage du plateau, les lentilles vertes du Puy, les fromages d'Ardèche et d'Auvergne... et surtout les champignons, devenus, au fil des ans, l'emblème de notre maison. .

Jacques : Passionné de cuisine, j’ai accompli des études d'hôtellerie, obtenant le BAC ES et le BTS au lycée de St Chély d'Apcher en Lozère.
Puis après quelques stages, j’arrive à Saint Bonnet le Froid pour travailler aux côtés de mon père en 2005 avec dans mes bagages, une solide expérience acquise auprès de nombreux chefs : l’école Tsuji, Bernard Pacaud à l’Ambroisie à Paris, Eric Biffard aux Elysées du Vernet, Gilles Goujon au Vieux Puits à Fontjoncousse, Philippe Rochat à Crissier près de Lausanne en Suisse, enfin l’école Lenôtre pour la pâtisserie.


Quelle a été votre plus grande émotion gastronomique ?

Régis : Cela remonte à 1995, au nord du Japon. J'ai eu le plaisir de goûter pour la première fois un bouillon à base d'un tricholome, un des plus rare de la famille des matsutake. Un parfum intense qui restera longtemps gravé dans ma mémoire.

L'incident de cuisine le plus amusant que vous ayez connu ?

Régis : Le soir d'une réception pour un mariage, je portais avec trois collaborateurs un gâteau à plusieurs étages pour lequel nous avions beaucoup œuvré. Les entremets ont commencé à glisser sur le côté et, malgré tout nos réflexes, ont fini sur le sol. J'étais pétrifié, certains de mes collaborateurs se sont éclipsés et je suis resté là immobile. Contre toute attente les clients m'ont applaudi. De nos jours, j'y pense encore en souriant, mais cela reste malgré tout un mauvais souvenir.

Votre meilleur conseil pour les cuisiniers du dimanche ?

Régis : Faites vous plaisir pour donner du bonheur à vos invités. Le tout sans modération.


Centrale de réservations (Etats-Unis)

1 800 735 2478

Appeler d'un autre pays ? Cliquez ici