Fermer fermer
Relais & Châteaux, c’est un monde en soi, un monde à nul autre pareil. Un monde accueillant, chaleureux, gourmet, où l’exigence de haute qualité partagée par nos hôtes se conjugue à leur passion pour leur établissement et pour le terroir qui l’accueille.
Fermer fermer
L’art d’offrir Relais & Châteaux grâce à nos coffrets et chèques cadeaux CRÉATION. Pour un week-end enchanteur dans un décor d’exception, un séjour coupé du monde, ou un dîner gastronomique à la table de l’un de nos Grands Chefs, plus de 300 maisons Relais & Châteaux accueillent ceux que vous avez choisi de combler, pour une expérience inoubliable.

Bénéficiaire d'un cadeau CRÉATION ? Bénéficiaire d'un forfait LYS ?

Fermer fermer
Découvrez un véritable tour du monde de la collection des Relais & Châteaux. Quelle que soit l’occasion, quelle que soit la durée de votre séjour, chaque établissement vous proposera le meilleur de sa culture et de son terroir.





Notre chaîne TV
Consultez nos vidéos thématiques
 
 
Fermer fermer
Vivre une expérience Relais & Châteaux, c’est vivre de nouvelles sensations. Chacun de nos établissements offre d’explorer une palette sensitive incomparable, où la beauté d’un lieu, la chaleur d’un accueil et la qualité d’une table se conjuguent à la perfection. Parfums et saveurs, paysages et couleurs font de chaque séjours une moment rare et intense
Fermer fermer
Découvrez l’excellence de la gastronomie proposée dans nos établissements : Classique ou contemporaine, elle est toujours inventive et surprenante. Une créativité célébrée dans le monde entier, puisque nos Grands Chefs figurent parmi l’élite de la gastronomie mondiale.

Imprimer cette page Envoyer cette page à un ami

Le Pré Catelan.

Restaurant d'un Grand Chef Relais & Châteaux en ville. France,Paris

Frédéric Anton

Chef
Le Pré Catelan Paris 75016

J’ai débuté ma carrière en 1986 à Lille au Flambard avec Robert Bardot. J’ai prolongé aux Crayères avec Gérard Boyer à Reims, pour devenir chef de cuisine de Joël Robuchon, auprès duquel je suis resté sept ans, jusqu’en 1996.

En 1997, je deviens chef du Pré Catelan et en 2000, je reçois le titre de Meilleur Ouvrier de France.

Natif des Vosges, région de labeur, j’aime la rigueur et la précision. Ma cuisine se veut simple, savoureuse et raffinée. Je m’attache à faire découvrir des alliances authentiques avec cette philosophie : si la perfection n’est pas de ce monde, il n’y a aucune excuse pour ne pas chercher à l’atteindre.


Quelle a été votre plus grande émotion gastronomique ?
Il y a un an, au Japon, je me rends, avec un ami, dans un restaurant de sushis qui nous a été fortement recommandé : le Sukiyabashi Jiro.
A ma grande surprise, le taxi nous dépose devant une bouche de métro. Nous descendons et trouvons un minuscule restaurant, avec un bar et dix tabourets. Derrière le comptoir, six personnes coupent le poisson, préparent les sushis, les nappent de sauces avec un pinceau, précision, délicatesse, sérénité. En bouche, l’émotion est totale : le riz à température ambiante, du cru, du cuit, du fumé, une explosion de sensations me donne les larmes aux yeux. Le téléphone sonne, c’est le Michelin qui annonce au Jiro l’obtention d’une 3e étoile.


L'incident de cuisine le plus amusant que vous ayez connu ?
Durant un service d’été, nous servons en amuse-bouche, une petite gelée de concombre sur laquelle nous mettons un peu de carpaccio de tomate. Un jeune stagiaire belge se trompe : au lieu du coulis de tomate, il rapporte du coulis de framboise …. Le client, lui, est venu me dire que c’était une idée fantastique !

Votre meilleur conseil pour les cuisiniers du dimanche ?
Opter pour la simplicité : pas plus de cinq ingrédients. Etre exigeant sur la qualité des produits. Respecter à la lettre le déroulement de la recette.