Fermer fermer
Relais & Châteaux, c’est un monde en soi, un monde à nul autre pareil. Un monde accueillant, chaleureux, gourmet, où l’exigence de haute qualité partagée par nos hôtes se conjugue à leur passion pour leur établissement et pour le terroir qui l’accueille.
Fermer fermer
L’art d’offrir Relais & Châteaux grâce à nos coffrets et chèques cadeaux CRÉATION. Pour un week-end enchanteur dans un décor d’exception, un séjour coupé du monde, ou un dîner gastronomique à la table de l’un de nos Grands Chefs, plus de 300 maisons Relais & Châteaux accueillent ceux que vous avez choisi de combler, pour une expérience inoubliable.

Bénéficiaire d'un cadeau CRÉATION ? Bénéficiaire d'un forfait LYS ?

Fermer fermer
Découvrez un véritable tour du monde de la collection des Relais & Châteaux. Quelle que soit l’occasion, quelle que soit la durée de votre séjour, chaque établissement vous proposera le meilleur de sa culture et de son terroir.





Notre chaîne TV
Consultez nos vidéos thématiques
 
 
Fermer fermer
Vivre une expérience Relais & Châteaux, c’est vivre de nouvelles sensations. Chacun de nos établissements offre d’explorer une palette sensitive incomparable, où la beauté d’un lieu, la chaleur d’un accueil et la qualité d’une table se conjuguent à la perfection. Parfums et saveurs, paysages et couleurs font de chaque séjours une moment rare et intense
Fermer fermer
Découvrez l’excellence de la gastronomie proposée dans nos établissements : Classique ou contemporaine, elle est toujours inventive et surprenante. Une créativité célébrée dans le monde entier, puisque nos Grands Chefs figurent parmi l’élite de la gastronomie mondiale.

Imprimer cette page Envoyer cette page à un ami

Bras - Sébastien et Michel.

Restaurant d'un Grand Chef Relais & Châteaux et hôtel à la campagne. France,Laguiole

Sébastien Bras

Chef
Bras - Sébastien et Michel Laguiole 12210

Michel : Fils de maréchal ferrant, je m'initie dès mon plus jeune âge auprès de ma mère qui cuisine dans son auberge à Laguiole. Aujourd'hui encore, sont présents dans ma mémoire les tartines de peau de lait garnies de poudre de chocolat qui m'attendaient au retour de l'école, la fouace chaude distribuée après les messes d'armistice, les carrés de chocolat noir coupés en quatre, la soupe que ma mère trempait avec des croûtes de pain, qui ont jalonnées toute sa jeunesse.

Spontanément, j’ai eu envie de retraduire ces émotions d'enfance dans ma cuisine. Si je m'inspire de mon enfance et de mon « pays », je respire mon époque. Autodidacte, j’ai acquis, dans une démarche qui relève de la science, les techniques culinaires.

C'est par cette approche de la nature que je porte un regard neuf sur mon terroir, fait d'observation et de contemplation qui n'a fait que s'affirmer au fil des ans.

Sébastien : A l’âge où l’on fabrique des Laguioles dans des branches de noisetiers, je rêvais de cuisine. Mon père m’a transmis sa sensibilité. Comme lui, je souhaite que ma cuisine soit un hymne à l’Aubrac, ce pays loin duquel je ne saurais vivre. Nous pratiquons une cuisine d’inspiration et, dans notre démarche créatrice, la technicité cède le pas à l’émotion.

Petit, mon père me prenait pour faire le marché à Rodez. Ainsi, il m’a fait découvrir et aimer le produit. J’ai appris son exigence à le respecter dans son identité, à l'observer, le toucher, le humer, m'en imprégner pour le comprendre.

Nos recettes sont le reflet d’émotions vécues. Je partage avec mon père ce goût pour ces « petits riens » qui rappellent la candeur de l’enfance ; picorer une fleur de trèfle, me délecter d’une tartine de peau de lait, manger avec les doigts, oser, désapprendre ce que l’on m’a appris !


Quelle a été votre plus grande émotion gastronomique ?
Michel : Les deux uniques tranches de fouaces de laguiole qui nous étaient offertes après la commémoration de l’armistice des deux guerres au monument aux morts.

Sébastien : un pain cuit dans le sable dans le désert « Tegela ». je n’oublierai jamais ce moment de partage et toutes les sensations que j’ai ressenti.

L'incident de cuisine le plus amusant que vous ayez connu ?
Michel : Une viande « bleue » qu’un client m’avait commandée et qui m’a laissé tout désemparé…

Sébastien : un aligot que je préparais pour Pierre Gagnaire et son équipe à la fin d’un stage chez lui et qui n’a pas filé ! Il était raté !

Votre meilleur conseil pour les cuisiniers du dimanche ?
Michel : Faire participer toute la famille !

Sébastien : Osez !!! Faites confiance en votre sens du bon et en votre intuition !


Centrale de réservations (Etats-Unis)

1 800 735 2478

Appeler d'un autre pays ? Cliquez ici